RMC

OL : Parker ne sera jamais Aulas, il est encore pire

Selon toute vraisemblance, Tony Parker est prédestiné à prendre la suite de Jean-Michel Aulas à la tête de l’Olympique Lyonnais.

Après plus de trente ans de règne en tant que président du club rhodanien, Jean-Michel Aulas va bien finir par laisser sa place. Et alors qu’aucun successeur naturel se dégageait à l’intérieur même de son club, JMA a sûrement trouvé son futur remplaçant à l’extérieur. Vu que Tony Parker, actuel président du club de basket de l’ASVEL et désormais membre du conseil d’administration de l’OL, devrait logiquement prendre la suite d’Aulas à l’horizon 2024. Dès sa future arrivée sur le piège de président de l’OL, TP aura directement de grandes ambitions : « L’objectif, ce sera d’essayer de ramener le titre de champion de France et continuer à faire grandir le club. Dans 3-4 ans, on pourra essayer de construire une équipe encore plus compétitive ». Un discours un peu trop arrogant, selon Edward Jay.

Parker, « il prend beaucoup de monde de haut à Lyon »

« Tony Parker vient deux mois dans l’année à Lyon mais s’il veut être président de l’OL, il faut être dans la ville 365 jours par an. S’il est président, c’est totalement autre chose par rapport à ce qu’il fait en ce moment. Ensuite, je rappelle qu’il est dans un milieu, le basket, qui n’est pas très médiatisé, où il peut faire ce qu’il veut. Et à titre personnel, je vous le dis, il prend beaucoup de monde de haut à Lyon, parce qu’il est Tony Parker, qu’il a une immense carrière. Qu’il prenne de haut Edward Jay, simple reporter, ça ne me dérange pas. Mais cela dessine tout un état d’esprit qu’il doit changer », a lancé le correspondant de RMC à Lyon, qui avoue donc que Parker commence déjà à se faire quelques ennemis du côté de l’OL, alors qu’il n’arrive que… Autant dire que TP a encore beaucoup à apprendre auprès d’Aulas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer