RMC

OM : Avec ce joueur, Marseille a joué à 10 contre 11 Lyonnais

Battu à Lyon (1-0) en quarts de finale de la Coupe de France mercredi, l’Olympique de Marseille n’a pas été suffisamment dangereux sur le plan offensif. A l’image de son attaquant Valère Germain.

Un seul tir cadré sur six tentés, c’est la triste statistique de l’Olympique de Marseille au Groupama Stadium. Face à un Olympique Lyonnais à peine plus inspiré, la formation d’André Villas-Boas n’a jamais réussi à mettre Anthony Lopes en danger. Il faut dire que les Marseillais, privés de Dario Benedetto et de Nemanja Radonjic blessés, n’avaient pas les jambes pour inquiéter le gardien des Gones. Et les visiteurs ne pouvaient pas non plus compter sur un exploit personnel de Valère Germain, que Kévin Diaz considère comme un boulet pour l’OM.

« Il ne peut rien faire ! »

« Le premier quart d’heure, on n’a rien vu. Puis dans le deuxième quart d’heure, j’ai vu une équipe marseillaise avec un peu plus de maîtrise collective, qui arrivait à s’installer dans le camp adverse et qui, même s’il y a moins de qualités individuelles, arrivait à se trouver au milieu entre les lignes notamment avec Payet, a commenté le consultant de RMC. Mais quand tu arrives dans les 30 derniers mètres, ce n’est pas une critique facile contre Germain parce qu’il a d’autres qualités, mais il n’a aucune vitesse, aucune vivacité, il ne peut rien faire ! Marseille joue à 10 contre 11 ! Et à 10 contre 11, à l’extérieur, en étant diminué avec l’enchaînement des matchs… Au final, il n’y a rien dans le jeu ! » Là encore, on s’aperçoit que l’ancien Monégasque n’a pas le profil pour évoluer seul en pointe.

Bouton retour en haut de la page
Fermer