RMC

OM : Eric Di Méco a envie de frapper Payet

Alors que l’Olympique de Marseille traverse une période compliquée, Dimitri Payet ne fait rien pour arranger les choses…

Quand la situation est alarmante, les joueurs mettent souvent de l’eau dans leur vin pour tenter de sortir de la crise. Mais Dimitri Payet, lui, fait tout le contraire. Brouillé avec André Villas-Boas, qui n’a pas hésité à le mettre sur le banc des remplaçants ces derniers jours, le joueur de 33 ans s’est aussi mis tout le vestiaire à dos. En guerre ouverte avec Florian Thauvin, l’international français n’a plus beaucoup de soutiens à l’OM. Car en plus d’avoir un rendement bien loin de ses standards habituels sur le terrain, Payet a un peu trahi ses coéquipiers. Pendant le premier confinement en 2020, il a effectivement encouragé ses coéquipiers à refuser une baisse de salaire, alors qu’il négociait un « contrat à vie » avec le président Eyraud. Une trahison qui ne passe pas chez Eric Di Méco.

Payet « a un pouvoir de nuisance énorme »

« Je ne suis pas un grand fan de Dimitri Payet. Je l’ai même traité sur cette antenne d’imposture. Moi, je l’ai démasqué il y a longtemps, au point de faire des grands débats avec des copains à moi qui eux étaient fans et qui ne le sont plus, je vous rassure. La brouille Payet – Thauvin ? Je connais l’amour qu’a Florian Thauvin pour le club et il est clair qu’en ce moment, la situation ne plaide pas en sa faveur. Il est dans une position délicate avec sa fin de contrat. Quand tu penses que l’on ne te propose pas ce que tu mérites, tu peux te poser des questions. Le dépit amoureux des supporters de l’OM vient de là : il aime le club, mais ne souhaite pas prolonger. D’abord, c’est son métier, ensuite les clubs ne gênent pas pour dégager un joueur quand il le veulent. Je trouve tout ça injuste. Ce qu’a fait Dimitri Payet est très grave. Cela confirme à 1000 % ce que je pense de Payet. Comment tu peux continuer avec un garçon comme ça dans ton vestiaire ? Il a un pouvoir de nuisance énorme, quand tu vois son comportement sur le banc ou quand il rentre… Moi, si j’apprends ça de la part d’un de mes partenaires pendant le confinement, la première chose quand je reviens à l’entraînement, c’est que je lui mets un 100 francs dans la tête », a balancé le consultant de RMC, qui espère que Payet partira de Marseille dans les mois à venir. Ce qui n’est pas gagné, sachant que Payet a déjà signé un projet de reconversion en tant que directeur sportif à l’OM…

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page