RMC

OM : Eric Di Meco donne raison à Longoria sur le foot français

Au cours des dernières semaines, Pablo Longoria, le président de l’Olympique de Marseille, s’est attiré les foudres des entraîneurs français.

Le nouveau président du club phocéen n’hésite jamais à dire ce qu’il pense. Il y a quelques temps, il avait accordé une longue interview dans un journal espagnol pour donner sa vision du football, et notamment sur le foot français. Avec cette interview, appuyée lors d’une conférence de presse au Vélodrome la semaine passée, Longoria s’est fait pas mal d’ennemis en Ligue 1. Les critiques ont effectivement fusé autour du dirigeant espagnol. Ce qu’Eric Di Meco ne comprend toujours pas.

« Longoria n’a pas tort »

« Les gens qui critiquent Longoria n’ont pas tout lu ses propos. Ils ont vu les phrases sorties de leur contexte. Moi, ce débat m’intéresse. Toute auto-critique peut servir. Dans la vision de Longoria, il y a du vrai et du faux, il y a des choses intéressantes pour progresser. Je ne vois pas pourquoi il ne pourrait pas donner son avis sur le foot français parce qu’il est étranger et parce qu’il a 30 ans. Il donne sa vision, avec sa culture. On gagnerait à écouter, en France, ce qu’on dit de nous à l’étranger. Les Français donnent des leçons à la terre entière. Mais on ne fait pas les choses… À force, les étrangers passent devant nous. Outre la question des entraîneurs, c’est le sujet de la formation qui m’intéresse. Je trouve que Longoria n’a pas tort. La France a été un grand pays formateur. Beaucoup de pays ont piqué ce qu’on a fait. Sauf que maintenant, les autres sont en avance dans le jeu collectif, dans ce qu’un joueur apprend en termes de jeu dans un centre de formation. Et tout cela explique la crise actuelle. En France, le club cherche à vendre son jeune pour faire une plus-value. Et quand il part à l’étranger, le jeune doit finir sa formation de joueur d’équipe car il a des lacunes. Mais au final, Longoria n’a rien dit de grave ! Il a même dit que la France avait de vrais talents », a détaillé le consultant de RMC, pour qui le foot français ferait bien de s’inspirer du travail de Longoria pour remonter la pente sur la scène européenne.

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page