RMC

OM : Éric Di Meco veut que Sampaoli arrête ses folies

Suite à un très bon début de saison, l’Olympique de Marseille a connu quelques difficultés avant la trêve internationale du mois d’octobre…

Invaincu pendant deux mois et demi, entre la préparation estivale et le début de saison en L1 et en Europa League, le club phocéen vient de chuter deux fois en l’espace d’une semaine. Face aux clubs nordistes, à savoir Lens (2-3) et Lille (0-2), l’OM a effectivement montré des faiblesses. Pour Éric Di Meco, le principal responsable des dernières déroutes se nomme Jorge Sampaoli. Selon l’ancien Marseillais, si certains éléments n’ont pas été au niveau, c’est aussi à cause de l’entraîneur argentin. Tout simplement parce que le coach de 61 ans n’a pas mis les joueurs aux bons postes, et dans des systèmes de jeu difficiles à comprendre.

« À un moment donné, il faut arrêter ! »

« Sur les derniers matchs, je regarde les compositions d’équipe de Sampaoli avec circonspection. Ce qui commence à m’agacer, c’est qu’il ne fait pas jouer les meilleurs joueurs et ne met pas les joueurs à leur poste. S’il fait venir Lirola pour le mettre milieu de terrain, ou que Gerson doit jouer presque arrière gauche pour qu’on dise ensuite qu’il est nul… Peut-être que ce n’est pas Neymar ou Ronaldo, mais il est international brésilien. S’il ne joue pas à son poste, c’est peut-être normal qu’il soit moins bon. Avec l’idée de jeu de Sampaoli, l’envie qu’il a donné aux mecs, la mentalité de certains garçons, il y a une équipe-type à dégager qui, d’après moi, tient la route. Mais à un moment donné, il faut arrêter ! Un défenseur central qui va à deux à l’heure, tu ne le mets pas dans le couloir. Un mec qui fait deux kilos et un mètre, tu ne le mets pas avant-centre. En plus, il est en train de se tirer une balle dans le pied avec cette histoire de gardien de but. Ça va être le bâton merdeux pour lui, s’il s’entête comme ça. Après, il ne faut surtout pas jeter tout ce qui a été fait. Il y a des choses dans ce que Sampaoli fait depuis son arrivée qui me plaisent », a lâché le consultant de RMC, qui espère que Sampaoli retrouvera la raison après la pause internationale. Il le faudra, car de gros matchs vont arriver, avec notamment un déplacement à la Lazio en C3 et la réception du PSG au Vélodrome avant la fin, du mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page