RMC

OM : Eyraud vs Villas-Boas, Éric Di Meco donne le gagnant

Une semaine après l’officialisation du départ d’Andoni Zubizarreta du côté de l’Olympique de Marseille, André Villas-Boas, lui, est toujours en place.

L’entraîneur portugais avait pourtant lié son avenir à celui du directeur sportif espagnol. Mais au nom de cette amitié avec Zubi, qui l’a fait venir à Marseille durant l’été 2019, AVB n’est pas non plus prêt à faire toutes les concessions. S’il envisage de quitter l’OM avant la saison prochaine, l’ancien coach de Porto ne veut pas partir sans indemnités, alors qu’il lui reste une année de contrat. Mais d’un autre côté, Frank McCourt et Jacques-Henri Eyraud font aussi le forcing pour qu’il reste, puisque la direction phocéenne a transmis une prolongation jusqu’en 2023 à Villas-Boas. Un acte qui place le président Eyraud en position de force dans ce dossier brûlant, selon Éric Di Meco. Pour l’instant du moins…

Eyraud « est en train de reprendre l’ascendant »

« Jeudi dernier, quand on a appris la nouvelle du départ de Zubizarreta, on était inquiets. Car on pensait tous que le départ de Zubizarreta allait entraîner celui de Villas-Boas. Je pensais qu’il allait y avoir une grosse pression sur le président de l’OM, que la saison prochaine serait difficile à appréhender, et que ça pourrait vite dégénérer… Finalement, on est dans une partie de poker où le président de l’OM n’avait pas une bonne main. Mais là, il est en train de reprendre l’ascendant, avec cette tactique. Il veut garder Villas-Boas. Le fait de lui proposer une prolongation montre que McCourt et Eyraud sont attachés à lui. Et maintenant, ils lui disent : ‘Mon coco, si tu veux partir, tu démissionnes’. AVB est monté fort au créneau en janvier. Mais quand tu fais le ronflant comme ça, il faut que tu les poses sur la table à un moment donné… Bielsa l’a fait, il est parti avec zéro… AVB doit aller au bout. Après, il a une super côte à Marseille, et à juste titre. S’il reste, les supporters seront contents, et la pression va repartir sur le président, car les supporters ont Eyraud en ligne de mire », a lancé, dans le Super Moscato Show, le consultant de RMC, qui estime donc que le principal perdant dans cette histoire n’est autre que Zubizarreta…

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page