RMC

OM : Florent Germain craint déjà le pire pour Sampaoli

Malgré la dernière victoire contre Troyes en Ligue 1 dimanche (1-0), l’Olympique de Marseille de Jorge Sampaoli peine à convaincre ces derniers temps…

Certes, le club phocéen est parfaitement en place dans le haut du tableau du championnat de France. En attendant de connaître la conclusion de l’arrêt de l’Olympico contre l’OL, qui pourrait bien rapporter une victoire sur tapis vert à Marseille pour l’agression de Dimitri Payet, l’OM est quatrième de la L1, à deux points du deuxième rennais. Autant dire que le groupe de Jorge Sampaoli est en phase avec ses objectifs initiaux. Sauf que malgré les bons résultats en championnat, le contenu proposé par Marseille n’est pas vraiment à la hauteur des attentes des supporters ces derniers temps. La semaine passée, entre l’élimination de l’Europa League à Galatasaray et la victoire laborieuse contre l’ESTAC, les bons points n’ont pas été nombreux. Et selon Florent Germain, le principal fautif des troubles actuels n’est autre que Sampaoli.

« Les joueurs s’interrogent, ils ne comprennent pas certaines décisions de Sampaoli »

« Le groupe suit toujours Sampaoli, il n’y a pas de lassitude. Le groupe reste solidaire, il n’y a pas de tensions entre les joueurs et Sampaoli. Mais par contre, les joueurs se posent des questions, c’est sûr. On va prendre l’exemple de Rongier. Il a fait une très bonne interview dans l’After Foot il y a une dizaine de jours. Il expliquait avoir saisi son poste hybride de latéral droit / milieu. Sauf que maintenant, c’est un latéral droit pur et dur, et non plus un milieu. Dans le 4-4-2, Luan Peres joue latéral gauche alors qu’il est central. Guendouzi a été sur le côté droit contre Galatasaray alors qu’il est très bon dans le volume de jeu dans l’axe… Les joueurs s’interrogent, ils ne comprennent pas certaines décisions de Sampaoli. Certains remplaçants ont compris le message, ils savent que le coach ne compte plus sur eux… Comme Harit, qui ne va même pas s’échauffer contre Troyes. Sampaoli fait très peu de changements… Il n’a pas perdu le vestiaire, mais il est sur la bonne voie pour le perdre… Il faut que Sampaoli remette de l’ordre, sinon la saison va être longue. Mais n’y a pas encore péril en la demeure, grâce aux bons résultats », a détaillé le correspondant de RMC à Marseille, qui sait que la crise peut vite arriver en cas de mauvaises prestations contre Nantes ou Brest cette semaine…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page