RMC

OM : Florent Germain l’avoue, Pau Lopez a « éteint » Mandanda

Titulaire indiscutable dans la cage de l’Olympique de Marseille depuis le début du mois de septembre, Pau Lopez commence à faire l’unanimité au Vélodrome. Ce qui n’est pas une très bonne nouvelle pour Steve Mandanda.

Arrivé l’été dernier en provenance de l’AS Roma, dans le cadre d’un prêt payant (720 000 euros) assorti d’une option d’achat de 12 millions d’euros, le gardien de 26 ans commence à répondre aux attentes de Jorge Sampaoli. Assez fébrile lors de ses premiers matchs dans le but marseillais, l’international espagnol est en train de prendre une nouvelle dimension. Déjà décisif face à la Lazio Rome en Europa League jeudi dernier (0-0), Pau Lopez a été l’un des principaux acteurs du match nul de l’OM dans le Classique contre le PSG dimanche (0-0). Auteur de quatre arrêts décisifs, et notamment avec une claquette sur une tête de Messi avant la demi-heure de jeu, le portier traverse une bonne période. Une tendance confirmée par Florent Germain.

« Pau Lopez s’offre un peu plus de crédit »

« Pau Lopez, ça fait trois matchs qu’il éteint un peu le débat avec Mandanda. Je ne dis pas que le débat n’existe plus et que Mandanda est maintenant un éternel remplaçant, mais presque. En tout cas, Pau Lopez s’offre un peu plus de crédit. Car ces derniers temps, on avait l’impression que si Pau Lopez faisait une boulette, tout le monde allait réclamer Mandanda à Marseille. Là, on a l’impression que Pau Lopez prend confiance. Il a plus de jokers. En dehors du terrain, il a l’air assez doux. Je le trouve assez sympathique, il ne se prend pas trop la tête. Il apprivoise cet environnement marseillais. Il sait qu’il a été critiqué. Ça n’a pas toujours été facile pour lui depuis son arrivée à l’OM, mais il fait le travail et il est droit dans ses bottes. De son côté, Mandanda vit assez mal cette situation. Mais il comprend qu’il a été remplacé par un gardien qui en vaut la peine… », a expliqué le correspondant de RMC à Marseille, qui pense que Mandanda aura maintenant bien du mal à renverser la situation, malgré la multiplication des matchs…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page