RMC

OM : Jonatan MacHardy accuse Sampaoli après le Classique

Dimanche, lors du Classique de la Ligue 1 contre le Paris Saint-Germain, l’Olympique de Marseille a gagné le point du match nul (0-0).

Après sa belle victoire contre Lorient (4-1) et son bon résultat contre la Lazio Rome en Europa League (0-0), le club phocéen rêvait de faire un exploit face à Paris dans son Stade Vélodrome. Mais malgré plusieurs opportunités et une supériorité numérique de plus d’une demi-heure, après l’expulsion d’Hakimi, Marseille n’a pas réussi à faire basculer le match en sa faveur. Un regret pour les supporters marseillais, qui voulaient voir la première victoire de l’OM au Vélodrome contre le PSG depuis près de 10 ans. Mais il n’en a rien été, puisque l’équipe de Jorge Sampaoli n’a pas forcé son destin. Ce que regrette Jonatan MacHardy.

« Je m’attendais à tout sauf à ça de la part de Sampaoli »

« C’est la première fois de la saison où je suis un peu déçu de la prestation de l’OM. Il y a un côté un peu déceptif dans cet OM version Sampaoli. Dans un gros match comme celui-là, avec une ambiance de braise, dans un Vélodrome de folie, je m’attendais à voir une équipe plus conquérante. Là, on a vu une équipe qui a joué petits bras. Je suis triste de le dire comme ça. Mais je m’attendais à tout sauf à ça de la part de Sampaoli. Alors est-ce que c’est Sampaoli, est-ce que ce sont les joueurs ? Je ne sais pas… Mais quoi qu’il en soit, sur le Classique de dimanche, l’OM peut avoir beaucoup de regrets. Marseille n’a pas eu l’attitude qu’il fallait. Le PSG était prenable dimanche. L’OM a simplement eu peur. Associer le mot peur et Sampaoli dans une même phrase, je ne pensais pas cela possible, je suis désolé. Je ne condamne pas Sampaoli. Je crois toujours au projet. Mais la tendance actuelle est très négative… Et il faut très vite que l’OM redresse la barre ! », a lancé le consultant de RMC, qui sait que Marseille n’a pas un rythme de candidat au podium. Avec une seule victoire lors des cinq dernières journées, l’OM s’est éloigné de la deuxième place, occupée par Lens. Mais en cas de victoire contre Nice mercredi lors de son match en retard, le club phocéen pourrait bien faire tout son retard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page