RMC

OM : Jonatan MacHardy dégage Sanson, Cuisance lui met la misère

Pour sa grande première sous le maillot de l’Olympique de Marseille face aux Girondins de Bordeaux samedi (3-1), Michaël Cuisance a montré de belles choses.

En toute fin de mercato estival, Michaël Cuisance est arrivé au sein du club phocéen dans le cadre d’un prêt avec une option d’achat de 18 millions d’euros. Un montant qu’il va essayer de justifier tout au long de sa première saison en Ligue 1. En tout cas, pour ses grands débuts au Stade Vélodrome, le joueur de 21 ans n’a pas déçu. Placé en meneur de jeu, derrière Thauvin et Benedetto, l’ancien milieu du Bayern Munich a même fait bonne impression grâce à sa qualité technique. Mais Cuisance n’a pas encore montré son meilleur visage. Tout simplement parce qu’il n’a pas joué à son meilleur poste contre le FCGB, d’après les dires de Jonatan MacHardy.

Cuisance « doit jouer à la place de Sanson »

« Cuisance, j’ai un peu de mal à le voir jouer en faux 9. Contre Bordeaux, il n’a pas joué à son meilleur poste. C’est un joueur qui est meilleur en numéro 8. Quand on voit la qualité technique qu’il a et ses intentions, ce n’est pas que j’ai une dent contre lui, mais il peut faire mieux. Et il doit jouer à la place de Sanson. C’est un joueur surcoté, il n’a pas sa place dans le onze de départ. Il joue car il met des buts de temps en temps et parce qu’il a une débauche d’énergie, en étant à la fois partout et nulle part. Cuisance est amené à prendre sa place. Je suis Villas-Boas, je garde ce 4-4-2 en losange, avec un milieu Cuisance – Kamara – Rongier, Payet en 10, et le duo Thauvin – Benedetto devant. Tout cela avec des latéraux qui montent pour faire des centres », a lancé, dans l’After Foot, le consultant de RMC, qui sait que Cuisance va faire un bien fou à l’OM dans l’entrejeu, surtout derrière un joueur de la trempe de Payet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page