RMC

OM : Kevin Diaz détruit l’imposteur Balerdi

Samedi, l’Olympique de Marseille a difficilement dominé le FC Lorient dans le cadre de la 33e journée de Ligue 1 (3-2). Avec un Leonardo Balerdi patron de la défense… ou pas.

Avec les absences de Duje Caleta-Car et Alvaro Gonzalez, tous les deux suspendus, Leonardo Balerdi a hérité du rôle central dans la défense à trois du système de Jorge Sampaoli. Aligné aux côtés de Sakai et Perrin, l’international argentin n’a pas vraiment été au-dessus de ses compères de défense. Il a même reçu le seul carton jaune de cette rencontre, juste avant la mi-temps, pour une faute sur l’intenable Moffi… Si certaines recrues de la saison, comme Milik ou Lirola, font la maille, ce n’est pas vraiment le cas de Balerdi. Prêté avec une option d’achat de 15 millions d’euros, le joueur de 22 ans ne justifie pas trop son prix, selon Kevin Diaz.

Balerdi, « un joueur très limité »

« Je n’ai rien contre Balerdi. Il était en Argentine, il est peut-être arrivé un peu trop tôt à Dortmund. Maintenant, il est à Marseille. Mais Balerdi, s’il s’appelle Jean-François Balerd et qu’il vient de Marseille Consolat, jamais de la vie il est professionnel ! Il ne va pas vite, il est moyen bon techniquement. C’est un beau joueur de foot. Franchement, il doit avoir un très bon agent. Il a la carte. Je ne dis pas que c’est un joueur de curling. Mais c’est un joueur très limité. S’il n’était pas Argentin, il n’aurait jamais porté le maillot de l’OM. Il a Boca et Dortmund sur son CV, maintenant Marseille. Tant mieux pour lui », a balancé, dans l’After Foot, le consultant de RMC, qui pense que Balerdi n’a rien à faire à l’OM. Et pourtant, depuis l’arrivée de Sampaoli, Balerdi est un titulaire indiscutable avec quatre victoires en six matchs à la clé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page