RMC

OM : Le PAOK Salonique, pas forcément un bon tirage

Qualifié pour les quarts de finale de la Ligue Europa Conférence, l’Olympique de Marseille affrontera le PAOK Salonique. Un adversaire dont les Marseillais devront se méfier.

Parmi les qualifiés pour les quarts de la Ligue Europa Conférence, le PAOK Salonique faisait partie des adversaires les plus abordables pour l’Olympique de Marseille. A priori, mieux vaut affronter les Grecs plutôt que Leicester City ou la Roma de José Mourinho. Il n’empêche que les Marseillais auront affaire à une équipe dangereuse. Selon le spécialiste du football grec Martial Debeaux, le PAOK s’appuie sur un collectif fort, capable de contrer, et surtout invaincu en 2022.

« Parmi les forces, il y a le collectif au sens large, a commenté le journaliste dans le podcast After Galaxy de RMC. Pour moi, le principal apport du coach Razvan Lucescu, c’est d’avoir vraiment su fédérer un groupe autour de lui avec quelques lieutenants. Il y a Omar El Kaddouri, Vieirinha, José Angel Crespo ou Diego Biseswar qui ont plus de 30 ans. C’est un vrai collectif, ce n’est pas une équipe qui se repose sur un joueur phare. On voit parfois des clubs modestes en Europe qui brillent parce que tu sens qu’il y a un joueur au-dessus. Le PAOK, c’est pour moi un vrai collectif en place depuis plusieurs années, c’est une vraie force. »

« Il y a une base de joueurs expérimentés. Je parlais de Vieirinha, c’est le capitaine, il a joué la Ligue des Champions avec Wolfsburg, il a 25 sélections avec le Portugal. (…) Il y a aussi une dynamique sur les dernières années, et depuis quelques mois. Parce que depuis décembre et une série de trois défaites, il n’y a pas eu une seule défaite, a rappelé le membre du compte Twitter Football Grec France. (…) En termes de schéma, on est sûr un 4-2-3-1 qui change assez peu. Ce que le coach aime bien faire, c’est laisser la possession à l’adversaire pour bien contrer. » Une stratégie qui a tendance à gêner l’OM cette saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page