RMC

OM : Mandanda maltraité, c’est triste mais logique pour lui

Ce samedi, l’Olympique de Marseille faisait face au MHSC pour le compte des huitièmes de finale de la Coupe de France. La qualification s’est jouée aux tirs au but.

Après une fin d’année pas vraiment reluisante, l’OM se refait une santé en ce mois de janvier en accumulant les bons résultats. Bien campés sur leur troisième marche du podium derrière Nice et le PSG, les hommes de Jorge Sampaoli ont également validé leur billet pour les quarts de finale de la Coupe de France en venant à bout du Montpellier HSC (1-1, 5 TAB à 4). Une rencontre qui a, une nouvelle fois, été l’objet d’un choix fort de la part du technicien argentin avec la titularisation de Pau Lopez dans la cage marseillaise.

Un Mandanda sur la fin ?

C’est un vrai chemin de croix pour Steve Mandanda en terre phocéenne cette saison, totalement dépassé au sein de la hiérarchie par Pau Lopez, l’ex capitaine phocéen ronge son frein. Une décision qui ne donne pas forcément tort à Jorge Sampaoli, tant le portier prêté par la Roma propose des copies tout à fait satisfaisantes. C’est notamment le discours émis par Lionel Charbonnier sur les ondes de RMC ce samedi soir. Même s’il est triste pour l’ancien havrais et sa fin qui se profile à l’OM, il comprend largement la prise de position du coach olympien dans ce dossier.

« Cela m’emmerde pour Steve Mandanda, pardonnez-moi l’expression, pour sa fin de carrière et pour la gestion de celle-ci. Il va certainement perdre l’Equipe de France, perdre une Coupe du Monde. Il va certainement falloir le gérer autrement, pourquoi pas lui laisser une porte ouverte sur le mercato. Mais, personnellement, je comprends Jorge Sampaoli qui décide de garder Pau Lopez, même s’il n’a pas toujours été serein, afin de peaufiner tous les automatismes de celui-ci avec sa défense », a exposé un Lionel Charbonnier, ancien gardien de l’Equipe de France et de l’AJ Auxerre, apparemment particulièrement partisan de la stabilité que tente d’instaurer Jorge Sampaoli du côté de l’Olympique de Marseille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page