RMC

OM : Marseille cale encore, Jérôme Rothen refuse de paniquer

L’Olympique de Marseille n’a pu faire mieux que match nul (2-2) contre la Lazio ce jeudi soir en Europa League. Un mauvais résultat pour les Phocéens dans leur objectif de qualification pour le tour suivant.

L’OM n’a pas été payé de ses efforts ce jeudi soir au Stade Vélodrome contre la Lazio. Dans un match globalement dominé par les Phocéens, les Romains auront su profiter des erreurs marseillaises. Mais globalement, dans le jeu proposé, les hommes de Jorge Sampaoli auront répondu présents. De quoi réjouir pas mal d’observateurs, qui ne sont pas inquiets pour l’OM malgré ce match nul rageant. C’est d’ailleurs le cas de Jérôme Rothen.

Jérôme Rothen a vu une belle équipe de l’OM contre la Lazio

Sur l’antenne de RMC, le consultant n’est pas apparu inquiet de la situation sur la Canebière. “Je ne suis pas du tout inquiet et je suis même rassuré sur la façon de jouer et l’enthousiasme que l’OM met. Je les remercie eux et d’autres clubs de jouer cette compétition à fond parce qu’hier, je me suis régalé. Cette équipe de Marseille dominait largement cette équipe de la Lazio. Ils ont encore leur destin en main. Pour revenir sur le style, ce n’est pas parce que tu ne gagnes pas un match qu’il faut absolument être inquiet. Moi, je suis rassuré sur la façon de jouer de l’OM. Il y a eu plus de 20 tirs dans le match. Il doit y avoir des améliorations dans le jeu avec Milik. Même s’il marque sur penalty, dans le jeu, on reste un peu sur notre faim. Mais n’empêche que les joueurs autour retrouvent de la fraicheur. J’ai aimé le match de Guendouzi, de Payet aussi, qui était très cohérent. Il y a des joueurs qui confirment aussi, comme Luan Peres même si j’ai des doutes sur Saliba. L’équipe vit et ramène un peu de fraîcheur. Vraiment, je ne suis pas inquiet “, a notamment indiqué Jérôme Rothen, qui pense que les Phocéens seront récompensés en continuant de jouer de cette manière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page