RMC

OM : Marseille dauphin du PSG, Eric Di Meco applaudit Sampaoli

En attendant son entrée en lice en Coupe de France ce week-end face au Cannet-Rocheville, l’Olympique de Marseille est tranquillement installé à la deuxième place de la L1.

Si le club phocéen jouera toutes les compétitions à fond, et notamment l’Europa Conférence League, où Marseille a tiré la boule de Qarabag lundi lors du tirage au sort des 16es de finale, l’accent sera toujours mis sur le championnat. Tout simplement parce que la qualification pour la Ligue des Champions via un podium final sera vitale pour le club de Pablo Longoria. Autant dire que le classement actuel, sur lequel l’OM est deuxième avec un match en retard à jouer contre l’OL, plaît à tous les supporters marseillais. Et ce, malgré le fait que l’équipe de Jorge Sampaoli est moins plaisante à voir jouer depuis quelques semaines. Mais tant qu’elle gagne, c’est bien l’essentiel selon Eric Di Meco.

« Peut-être que Sampaoli appréhendait ce championnat »

« Sampaoli a dû se rendre compte au fil des matchs qu’il n’avait pas les profils pour jouer comme il le veut ou comment il le faisait au début. Peut-être aussi qu’il a bien appréhendé la Ligue 1. On a un championnat qui n’est pas le meilleur d’Europe, qui est classé dans les 5/6e en Europe sauf que les joueurs qui viennent chez nous disent : “Waw, c’est dur parce que tactiquement, c’est en place, ça ne prend pas de risque, c’est bien placé et physiquement c’est aussi un championnat difficile”. Messi découvre ce championnat qui est plus dur pour les attaquants, avec moins d’espace que l’Espagne où ça joue beaucoup. Peut-être que Sampaoli appréhendait ce championnat. Pour lui, ça doit être difficile parce que ça n’allait pas dans le sens de ce qu’il voulait faire. En Ligue 1, jouer et trop jouer ne rapporte pas assez de points et il vaut mieux être un peu plus solide, jouer avec des contres. C’est un débat philosophique : jouer et ne pas forcément avoir de résultats ou être un peu plus attentiste mais gagner ? Quand je jouais, je mettais le résultat avant le plaisir. Quand on est observateurs, c’est différent. C’est sûr que je préfère me régaler devant un match, mais si tu demandes aux supporters marseillais là, deuxièmes à ce moment de la saison, presque à l’intersaison… Il y en a beaucoup qui signent ! », a lancé le consultant de RMC, qui sait que Sampaoli fait preuve d’intelligence en cette fin d’année 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page