RMC

OM : Pau Lopez, une catastrophe dans le jeu au pied !

Prêté par la Roma avec option d’achat, Pau Lopez arrive à l’Olympique de Marseille pour concurrencer Steve Mandanda. Mais l’Espagnol n’est pas vraiment réputé pour son jeu au pied, soit l’un des principaux critères aux yeux du coach Jorge Sampaoli.

Deux gardiens de niveau similaire en concurrence, c’est l’avenir du football, si l’en croit Pablo Longoria. Le président de l’Olympique de Marseille a donc enregistré le prêt avec option d’achat de Pau Lopez pour concurrencer Steve Mandanda, jugé trop fébrile dans le jeu au pied. Seulement voilà, l’Espagnol n’est pas non plus réputé pour la qualité de ses relances. C’est même tout le contraire selon Johann Crochet, qui l’a vu plomber la Roma à plusieurs reprises.

« Je n’ai jamais vu un gardien aussi mauvais au pied, lâchait le journaliste de RMC en début de semaine. Généralement les gardiens pas à l’aise au pied, ils balancent devant. Le problème de Pau Lopez quand il arrive à la Roma c’est qu’on nous dit que Paulo Fonseca voulait un gardien à l’aise dans la relance courte pour faire jouer de derrière. On n’a pas mis longtemps à voir que cela n’allait pas du tout. Pas du tout, pas du tout. (…) Il y a un vrai problème de dosage sur le jeu court et mi-long. Le nombre de ballons interceptés par des adversaires cette saison… Le vrai problème, c’est souvent dans le premier quart d’heure et contre des grosses équipes. Cela peut te flinguer totalement le match. »

« Il doit progresser mentalement »

« Sur sa ligne, Paul Lopez c’est plutôt un bon gardien, a nuancé le spécialiste du foot italien. Le problème à Rome, c’est qu’il a fait six bons premiers mois. Il fait six mois vraiment intéressants et on se dit que c’est un peu mieux que Robin Olsen. Il est meilleur sur sa ligne. Le problème c’est que je pense qu’il doit progresser mentalement. Il a fait une erreur énorme dans le derby contre la Lazio, fin janvier 2020, et derrière son aventure à la Roma est terminée. Derrière, il n’y a plus aucune sécurité, plus de mental. Plus rien. Il était fébrile avec le ballon. Ensuite il s’est blessé et a perdu sa place au profit de Mirante qui avait 35 ou 36 ans et n’était pas incroyable. » De quoi rassurer Steve Mandanda ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page