RMC

OM : Riolo tire son chapeau à Sampaoli, la nouvelle victime de la presse française

Après une passe assez délicate, l’OM a su remonter sur le pont, et de fort belle manière, afin de récupérer sa deuxième place au classement. De très bon augure dans le sprint final qui s’annonce.

Si le titre est quasiment acté avec un PSG large leader, la lutte pour les places qualificatives à la prochaine édition de la Ligue des Champions se révèle extrêmement haletante. Bien malin est celui qui pourrait dessiner le podium final de cet exercice 2021-2022. Et pour cause, ils sont pour l’heure trois en ballotage favorable dans cette course acharnée : l’OGC Nice, le Stade Rennais et l’OM. Pour ce qui est du dernier club cité, il se pourrait bien que cette 29e journée ait été un véritable tournant psychologique, même si rien n’est encore joué. Opposés aux Aiglons dans leur antre du stade Vélodrome, les Olympiens ont glané un succès plus que précieux sur le score de 2-1. Ce qui leur a permis de prendre trois points d’avance sur leur concurrent direct.

Critiqué de toutes parts pour sa gestion des joueurs qui n’est pas vraiment dans nos standards hexagonaux, Jorge Sampaoli est, sans nul doute, l’un des grands artisans de cette réussite marseillaise. Le cas qui était énormément discuté menait à Arkadiusz Milik. Pourtant, après quelques matches passés sur le banc, ce qui ne l’a pas empêché d’être toujours autant décisif, le scoreur polonais a repris sa place et continue à affoler les compteurs. C’est notamment lui qui a ouvert la marque contre Nice grâce à un pénalty tout en sang-froid. Sur les ondes de RMC, Daniel Riolo a souhaité mettre en exergue le travail accompli par l’ancien sélectionneur du Chili. Un homme qui mène sa barque avec une très grande efficacité. 

« Ce qui est très intéressant, c’est de battre un rival et d’enchaîner une deuxième victoire de suite en championnat. Cela les fait entrer dans une très belle dynamique, parce, justement, les semaines précédentes ont été assez compliquées. Il y a eu des doutes autour du groupe, des joueurs et de l’entraîneur. Je trouve que Longoria a été, une nouvelle fois, très habile, c’est un très bon président. En calmant les supporters, en confortant Jorge Sampaoli. Sampaoli mine de rien, on le disait obtus, fermé… On a beaucoup dit cela. On a été très impatient avec lui. On n’arrêtait pas de parler de Milik. Finalement, Milik est là. Il marque. Harit a retrouvé du temps de jeu. Je trouve qu’il s’adapte bien plus que l’image qu’on voulait donner de lui. Il a finalement trouvé des solutions pour faire redémarrer la machine », a exposé Daniel Riolo qui a donc souhaité réhabiliter un chouïa Jorge Sampaoli, lui qui a vu énormément de critiques lui tomber dessus. Et pourtant, l’OM n’a jamais été décroché et se place aujourd’hui en très bonne posture à neuf journées de la fin du championnat. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page