RMC

OM : Zéro soutien, Villas-Boas lâché par ses dirigeants

La trêve internationale du mois de novembre arrive à point nommé pour André Villas-Boas du côté de l’Olympique de Marseille.

Ces derniers jours, l’entraîneur portugais est apparu à bout de nerfs devant les médias. Vendredi dernier, après la victoire du club phocéen à Strasbourg (1-0), la troisième de suite en Ligue 1, AVB s’en est d’abord pris à un journaliste de Téléfoot avant de régler ses comptes en conférence de presse devant tous les médias présents à La Meinau. Une scène assez inhabituelle pour Villas-Boas, qui a toujours eu une bonne communication depuis son arrivée à Marseille en 2019. Mais cette montée en pression d’AVB, alors que son groupe est au plus bas en Ligue des Champions, Florent Germain la comprend un peu.

« AVB est le seul qui parle… »

« Le ton a changé à Marseille ces derniers temps. Villas-Boas s’est agacé sur le système de jeu, car lui-même, il ne sait plus trop où il va, entre le 4-3-3, le 4-2-3-1, Payet en 10… C’est compliqué dans sa tête en ce moment. Il ne trouve pas son équipe. Et puis il trouve que les médias sont sévères avec Marseille. Sur le jeu, il dit que l’OM n’est pas le seul club à galérer en L1. Il est plus ironique, plus cassant. Mais il a peut-être une circonstance atténuante. Malgré l’enchaînement des matchs, AVB est le seul qui parle… Longoria, on ne l’entend pas. Eyraud, inutile de préciser qu’il ne veut plus parler de sportif. Les joueurs sont plus trop là, les leaders du vestiaire n’ont pas envie de parler… Donc Villas-Boas se prend la pression en conférence de presse, avec des questions qui reviennent. Et je veux bien comprendre son cri du coeur », a confié le correspondant de RMC à Marseille, qui estime donc que la direction de l’OM ne fait pas son travail, au moment où AVB aurait bien besoin d’un pare-feu pour tirer le meilleur de son équipe…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page