RMC

PSG : Aucune solidarité, Jérome Rothen demande à Mbappé de montrer l’exemple

Le Paris Saint-Germain ne sait pas encore s’il rejouera d’ici la fin officielle de la saison en Europe. Le club de la capitale avait encore la Ligue des champions et les deux coupes nationales à jouer.

Thomas Tuchel et ses hommes pourraient reprendre l’entraînement en juin prochain, si la crise sanitaire se calme et le permet. Pas sûr encore néanmoins que le Paris Saint-Germain puisse rejouer officiellement dans les prochains mois. Toujours est-il que le club de la capitale doit se préparer à toutes les éventualités. Ce qui fait pour le moment parler, c’est le refus des joueurs parisiens de baisser leur salaire afin d’aider leur club dans cette situation compliquée, ce que ne comprend pas Jérôme Rothen.

“Les joueurs sont capables d’aller voir leur président et de dire stop”

Sur l’antenne d’RMC, le consultant a tenu à pousser un gros coup de gueule. “Quand tu prends le cas de Thiago Silva, je peux comprendre qu’il n’ait pas envie de faire d’effort. Mais, il y a d’autres joueurs au PSG ! Des têtes d’affiche. Ils ne peuvent pas se réveiller, eux ? C’est une initiative personnelle et penser aux gens qui travaillent dans l’ombre et qui sont dans la merde. Je vais prendre l’exemple de Kylian Mbappé, qui a fait des dons et chapeau à lui. Mais si lui montre la voie et dit : “sur un mois, tu me retires 50% de mon salaire”. Ils seraient tranquilles dans les bureaux. Tous les gens des bureaux sont en chômage partiel. Il y a des gens qui sont là depuis la création du club et ils sont dans la merde aujourd’hui. Ceux qui plient les maillots, que certains prennent pour leurs larbins, sont dans la merde. Les joueurs sont capables d’aller voir leur président et de dire “stop”. Si un joueur fait ça, les autres vont suivre. Et ils vont renvoyer une bonne image”, a notamment indiqué Jérôme Rothen, qui demande plus de solidarité de la part des stars parisiennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page