RMC

PSG : Icardi, Gueye, les latéraux… Paris a trop de points faibles

Malgré sa victoire contre l’AS Saint-Etienne en finale de la Coupe de France vendredi (1-0), le Paris Saint-Germain n’a pas vraiment rassuré…

Suite à une belle campagne de matchs amicaux, avec des succès 9-0 au Havre, 7-0 contre Waasland-Beveren, et 4-0 face au Celtic, le club de la capitale rentrait dans le vif du sujet vendredi. Pour ce premier match de foot en France depuis le début de la pandémie de coronavirus, le PSG semblait largement au-dessus des Verts. Sauf qu’avant l’ouverture du score de Neymar au quart d’heure de jeu, Sainté a fait trembler Paris, avec notamment le poteau de Denis Bouanga. Durant toute la rencontre, l’ailier stéphanois a d’ailleurs mené la vie dure aux Parisiens. Ce qui n’est pas vraiment bon signe pour certains joueurs de Thomas Tuchel, comme l’explique Jonatan Machardy.

« Les latéraux, c’est le vrai point faible du PSG »

« Icardi, ce n’est plus vraiment le joueur qu’il était à l’Inter. C’est peut-être parce qu’il joue aux côtés de Neymar et Mbappé. Avant, il participait beaucoup au jeu. Il était capable d’aller au mastic, c’était un vrai leader, avec une grinta. Là, il subit et il est passif… Au milieu, le problème, c’est Gueye. À part le match de poules contre le Real, Gueye n’a pas fait un très grand match avec le PSG. Gueye, ce n’est pas un récupérateur, c’est un milieu box-to-box. Après en défense, les latéraux, c’est le vrai point faible du PSG. Les côtés parisiens ont été inexistants à la récupération. Et défensivement, c’est inquiétant en vue de la Ligue des Champions. On sait que l’Atalanta est très fort sur les côtés. Contre Bergame, Bakker et Dagba ne seront pas là. Mais que ce soit Kurzawa ou Kehrer, ça reste un point faible… Je ne vois pas comment le PSG va pouvoir résoudre ce problème avant la C1, car Paris n’a pas les joueurs pour… », a lâché, dans l’After Foot, le consultant de RMC, qui pense donc que le PSG va souffrir contre l’Atalanta, surtout si les Franciliens ne retrouvent pas plus d’intensité…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer