RMC

PSG : La formation, Mathieu Bodmer conseille l’exemple de l’OL

Connu pour la qualité de son vivier, le Paris Saint-Germain ne parvient pas à profiter pleinement de son centre de formation. Pour l’ancien Parisien Mathieu Bodmer, le club de la capitale devrait prendre exemple sur l’Olympique Lyonnais.

La situation du milieu offensif Xavi Simons résume assez bien le problème du Paris Saint-Germain. Déterminé à remporter la Ligue des Champions, l’actuel leader de Ligue 1 remplit son effectif de stars et ne laisse que très peu de places aux jeunes pourtant prometteurs. Le club francilien voit ainsi certains de ses meilleurs talents filer chez la concurrence. Alors comment les Parisiens peuvent-ils y remédier ? Pour Mathieu Bodmer, l’Olympique Lyonnais représente le modèle à suivre.

« Ça fait quelques années que l’aspect financier a une place importante, surtout en Île-de-France. Tu as des joueurs qui vont très jeunes à Monaco ou à Rennes notamment. Il y a eu une période où Lille et surtout Lyon mettaient le plus d’argent à un moment donné, il ne faut pas se mentir, a reconnu l’ancien Parisien dans un podcast de RMC. Il faut que le Paris Saint-Germain devienne un peu comme Lyon. Moi j’ai évolué à Lyon il y a très longtemps. Tous les joueurs qui sont nés à Lyon veulent jouer pour l’Olympique Lyonnais. »

Caqueret, Aouar, Gusto…

« C’est très rare, tu en as un de temps en temps qui part à Saint-Etienne, notamment Kurt Zouma, pour le citer, mais tu as très rarement des Lyonnais qui vont dans un autre club, a souligné le consultant. A un moment donné, quand tu es à l’Olympique Lyonnais et que les joueurs devant toi sont Maxence Caqueret, Houssem Aouar, Malo Gusto, Castello Lukeba… Ce sont des joueurs formés au club auxquels tu peux t’identifier. Aujourd’hui au Paris Saint-Germain, on sait qu’il y a des potentiels incroyables, des joueurs de très haut niveau, mais c’est quoi l’opportunité ? » Le constat vaut d’autant plus pour les attaquants issus du centre de formation, confrontés à une concurrence hors de portée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page