RMC

PSG : Loïc Tanzi explique le désaccord avec le jeune Gharbi

Bientôt en fin de contrat au Paris Saint-Germain, Ismaël Gharbi refuse pour le moment de prolonger. En cause selon Loïc Tanzi, des garanties sportives que le titi parisien juge insuffisantes.

A l’image d’Edouard Michut et de Xavi Simons, Ismaël Gharbi se bat pour s’installer dans le groupe professionnel du Paris Saint-Germain. Le milieu offensif de 17 ans s’entraîne au quotidien avec les stars du club francilien. Mais nul doute que le titi ne se contente pas des trois apparitions toutes compétitions confondues offertes par Mauricio Pochettino cette saison. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, selon Loïc Tanzi, Ismaël Gharbi refuse encore de prolonger son contrat qui expire en juin prochain.

Gharbi et le PSG ont une vision différente

« Il a quand même trois apparitions avec le groupe pro, dont deux en Coupe de France, et un lors du Trophée des Champions face à Lille en tout début de saison. Le PSG perdait 1-0, a fait entrer Ismaël Gharbi et lui a montré un signe de confiance important, a confié le journaliste de RMC dans le podcast Scouting. Il est en fin de contrat, comme la majorité de la génération 2004 au PSG. Il y a des discussions entre le PSG et Ismaël Gharbi pour le faire prolonger. Mais le problème, comme souvent au PSG, c’est que Gharbi attend des preuves de la part du PSG pour lui faire de la place dans l’effectif. »

« Du côté de Gharbi, on estime que les preuves ne sont pas suffisantes. Et du côté du club, on estime au contraire qu’on lui a fait de la place, on l’a fait jouer en coupe, a révélé notre confrère. C’est le seul de la génération 2004 à jouer aujourd’hui. (…) Il est en entraînement complet avec les pros depuis le début de la saison, contrairement à Michut et Simons qui sont redescendus avec les U19. (…) Il a un caractère fort et ça se voit. Ce qu’il veut, c’est jouer avec les pros au PSG. Il ne demande pas à être titulaire, il demande à avoir une place dans la rotation. » Capable de jouer derrière un attaquant ou sur le côté gauche, le jeune Parisien a du monde devant lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page