RMC

PSG : Manu Petit se mouille dans le dossier Cavani

Durant la dernière ligne droite de ce marché des transferts, le dossier Edinson Cavani va forcément agiter le quotidien des dirigeants du Paris Saint-Germain.

Leonardo l’a avoué après la victoire du club de la capitale face à Lorient en Coupe de France dimanche dernier (1-0). Edinson Cavani a demandé à quitter le PSG dès cet hiver, alors que son contrat s’exprime en juin prochain. Une réclamation que Paris va analyser, mais pas à n’importe quel prix, puisque la formation francilienne réclamerait 20 millions d’euros aux clubs intéressés par Cavani, et notamment à l’Atletico de Madrid. En attendant la conclusion finale, Emmanuel Petit estime que ce dossier sera plus que complexe à finaliser car le PSG et Cavani ne tirent pas dans le même sens.

Cavani doit partir, mais le PSG doit le garder

« Laisser partir Cavani à ce moment de la saison, ça serait incompréhensible de la part du PSG. Jamais le PSG n’a été aussi bien armé pour atteindre ses objectifs sur la scène européenne. Si Icardi se blesse… Ok il y a Mbappé, mais le PSG aura besoin de Cavani tôt au tard dans cette deuxième partie de saison. Après, si je suis dans la peau de Cavani, je me barre tout de suite ! Le club ne fait pas de sentiments, malgré tout ce que Cavani a fait. Il a une relation forte avec les supporters. Il va manquer terriblement au championnat de France. Des bonhommes comme lui, on en voit rarement. Le PSG lui a toujours mis des bâtons dans les roues, il n’a jamais rien dit, et il a toujours retourné les situations en sa faveur. Lui non plus ne doit plus faire de sentiments. Une prime à la signature l’été prochain ? Il gagne déjà très bien sa vie. Il a surtout envie de jouer. Et pour le PSG, quel remplaçant va venir et accepter d’être la doublure d’Icardi ? Pas grand monde, car il y a une instabilité constante dans le vestiaire parisien… », a lâché le consultant de RMC, qui ne sait pas encore qui aura gain de cause… Même si au prix demandé, et alors que Cavani sera libre et gratuit dans six mois, le PSG aura très peu d’acheteurs.

Bouton retour en haut de la page
Fermer