RMC

PSG : Mbappé encore blessé, il va devoir changer son jeu

Retourné dans son club du PSG après avoir ressenti une douleur à un mollet lors du premier match de l’équipe de France contre la Bosnie mercredi (1-1), Kylian Mbappé commence à inquiéter…

Kylian Mbappé n’a que 22 ans, mais il se ménage déjà. En effet, alors que les examens médicaux effectués dans la foulée du nul de la France contre la Bosnie n’ont révélé aucune lésion au mollet, la FFF a quand même validé la sortie de son champion du monde. Déjà de retour au PSG, Mbappé va donc rater les rencontres comptant pour les qualifications pour la Coupe du Monde 2022 face à l’Ukraine, prévue ce samedi soir, et contre la Finlande, mardi prochain. Tout cela à cause d’un nouveau problème physique. Des soucis qui se multiplient d’ailleurs ces derniers mois, vu que Mbappé a déjà été arrêté deux fois à cause de blessures au mollet cette année. Preuve que le corps de l’international français commence déjà à fatiguer. De quoi inquiéter Jonatan MacHardy.

« Son style de jeu est en train d’user son corps »

« Mbappé est un joueur extraordinaire. Mais j’ai encore du mal à juger son potentiel réel et sa capacité à être un Ballon d’Or dominant à la Messi ou à la Cristiano Ronaldo. Justement à cause de ces blessures qui ont tendance à se multiplier chez lui… J’ai l’impression que son style de jeu est en train d’user son corps. Il a besoin de ce gros démarrage sur les 10 premiers mètres pour prendre ses adversaires de vitesse. Il est encore jeune, donc il a encore le temps de régner sur la planète du football européen pendant de longues années. Mais très très vite, il va devoir apprendre à se réinventer. Car il n’aura pas toujours cette capacité physique qui lui permet de faire la différence comme c’est actuellement le cas… », a lancé, dans l’After Foot, le consultant de RMC, qui sait que Mbappé sera souvent à l’infirmerie s’il garde son jeu explosif basé sur les accélérations et les dribbles…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page