RMC

PSG : Paris et son équipe de baby-foot, ça ne va pas le faire

Plutôt bon pendant la préparation estivale, le Paris Saint-Germain a affiché certaines limites contre l’AS Saint-Etienne en finale de la Coupe de France vendredi (1-0).

Oui, le club de la capitale a assuré l’essentiel face au club du Forez, qui avait terminé la saison de Ligue 1 à la 17e place. Oui, le PSG s’est adjugé pour la treizième fois de son histoire la Coupe de France, un record. Tout cela après avoir gagné un neuvième championnat. Malgré tout, la formation de Thomas Tuchel n’a pas vraiment rassuré ses supporters au Stade de France vendredi. À la ramasse physiquement et pas vraiment au point au niveau tactique, avec un bloc défensif de six joueurs, le PSG a affiché quelques faiblesses. Ce qui n’est pas bon signe en vue du quart de finale de Ligue des Champions contre l’Atalanta, prévu le 12 août prochain à Lisbonne. Pour ce grand rendez-vous face à l’une des meilleures équipes d’Europe depuis la reprise post-Covid, Kévin Diaz reste sceptique, surtout si Kylian Mbappé venait à être absent à cause de sa blessure à la cheville droite…

« Pour moi, le problème est mental » au PSG

« Le PSG a toutes les qualités du monde pour battre l’Atalanta, mais il fait aussi preuve de toutes les défaillances possibles pour se faire éliminer par une telle équipe… Le problème ne peut pas être physique pour le PSG. Le vrai souci, c’est que l’équipe du PSG joue comme au baby-foot. On dirait que les joueurs sont attachés. Les quatre de devant, ils ne jouent que dans un sens… Mais dans l’autre sens, il faut aussi faire les efforts. Est-ce qu’il y a quelque chose de positif à retirer de ce match ? Entre la blessure de Mbappé, la sortie prématurée de Kehrer… Cette équipe, elle est forte techniquement. Physiquement, tu ne peux pas me dire que t’es pas prêt… Les joueurs s’entraînent, ils se sont préparés pendant le confinement. Pour moi, le problème est mental. Contre l’ASSE, ils n’ont pas pu répondre à l’agressivité de Sainté… Peut-être que cette finale va toucher l’orgueil des joueurs », a balancé, dans l’After Foot, le consultant de RMC, qui sait que le PSG cherchera à se rassurer lors du choc contre l’OL en finale de la Coupe de la Ligue vendredi prochain. Il le faudra car sinon Paris abordera ce match contre l’Atalanta avec la boule au ventre, ce qui pourrait amener le club francilien vers une nouvelle déconvenue en C1…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer