RMC

Real : Après le PSG, Fred Hermel craint une fessée en quarts

Longtemps malmené par le Paris Saint-Germain, le Real Madrid a fini par arracher sa qualification pour les quarts de finale de la Ligue des Champions (0-1, 3-1). Pas de quoi s’enflammer pour le journaliste Fred Hermel, qui craint de voir les Merengue subir une correction en cas de mauvais tirage.

Si le Paris Saint-Germain a vécu un nouveau cauchemar en Ligue des Champions, le Real Madrid a plutôt eu droit à un miracle. Les hommes de Carlo Ancelotti, inoffensifs au match aller et seulement battus 1-0 dans le temps additionnel, ont encore été dominés pendant près d’une heure de jeu à Santiago Bernabéu. Il aura fallu une énorme erreur du gardien Gianluigi Donnarumma pour permettre aux Merengue de revenir dans la confrontation, sans compter la défaillance mentale des Parisiens.

Du coup, Fred Hermel est resté plutôt mesuré malgré la remontée et le triplé de Karim Benzema. Après avoir chambré ses nombreux détracteurs, le spécialiste de la Maison Blanche a reconnu que le Real Madrid n’avait pas du impressionné. Et que le prochain tour pourrait devenir très compliqué en cas de tirage au sort défavorable. « C’est le Paris Saint-Germain qui a permis au Real Madrid de vivre ce moment-là », a avoué le journaliste de RMC.

« Parce qu’il faut le dire. Il y a eu une grande équipe qui s’appelle le Paris Saint-Germain, et une petite équipe qui s’appelle le Real Madrid. Mais il y a un immense club qui s’appelle le Real Madrid, et un petit club qui s’appelle le Paris Saint-Germain, a comparé le chroniqueur de l’After. Il y a l’histoire qui pèse aussi. Mais s’ils tombent contre Manchester City ou le Bayern Munich au prochain tour, ils vont se faire taper. (…) Vu du stade, c’était vraiment un tout petit Real Madrid. Il y avait des joueurs merveilleux qui sont capables de fulgurances, mais c’est une petite équipe et un petit effectif. » Un constat également inquiétant pour le Paris Saint-Germain, qui semblait effectivement supérieur à son adversaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page