RMC

Real : Zidane c’est Dieu, Fred Hermel est amoureux

Après son élimination de la Ligue des Champions contre l’Ajax, le Real Madrid a parfaitement relevé la tête en Liga.

Si la victoire de la semaine dernière à Valladolid (4-1) n’a pratiquement eu aucune importance, celle glanée au Bernabeu contre le Celta Vigo samedi en a forcément une (2-0). Car cette rencontre face au dix-huitième du championnat marquait le retour de Zinédine Zidane sur le banc de touche du Real. Même si le public merengue n’a pas assisté à une grande performance, l’histoire est belle. Surtout que dans l’émotion, Zizou a fait du neuf avec du vieux en remettant huit titulaires de la finale de C1 remportée à Kiev contre Liverpool il y a moins d’un an (3-1). Des choix forts montrant que ZZ n’a rien perdu de son talent d’entraîneur, d’après Frédéric Hermel.

Zidane est « très très fort »

« Zidane a montré qu’il était très très fort. Il y avait quatre bannis au Real avec Solari : Navas, Marcelo, Asensio et Isco. Avant le match, il disait ‘on efface tout, on repart à zéro’. Et là, il aligne ces quatre mecs-là avec les titulaires. Il ne s’entend pas avec Bale, il l’aligne. Il la joue très intelligent. Dans la gestion, il est très fort. Il a remodelé des joueurs pour la cause du Real. Pour lui, ce n’est pas possible de voir des mecs qui ne comptent pas dans un effectif, des joueurs qui en plus étaient titulaires avec lui. Zidane connaît ce club, il sait comment parler aux joueurs. Il a tout réussi. Après, c’est compliqué, il a beaucoup de réglages à faire. Et il y aura 5-6 changements de renom cet été », a avoué, dans l’After Foot, le journaliste de RMC, qui promet donc un mercato de folie du côté de Madrid, avec une enveloppe de 500 millions d’euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page