RMC

Rennes arnaqué par l’arbitrage face à Leicester, c’est une honte !

Critiqué lors de son intronisation à la tête du Stade Rennais, c’est peu dire que Bruno Genesio a finalement su séduire tout son monde en terre bretonne. 

Sous la houlette de l’ancien coach de l’Olympique Lyonnais, le Stade Rennais affiche un visage des plus séduisant. Positionné à une encourageante quatrième position au classement, le SRFC démontre surtout d’un visage extrêmement alléchante fait d’intensité, de technique et de réalisme. De quoi rêver à la Ligue des Champions pour la saison prochaine ? La lutte s’annonce ardue face à l’OM et l’OGC Nice, mais les Bretons semblent avoir les cartes en main afin d’atteindre cet objectif. En tout cas, au-delà des résultats purs et durs, les supporters rennais peuvent au moins se féliciter de vivre une saison extrêmement agréable, ce qui n’a pas toujours été le cas au cours des derniers exercices, et c’est un doux euphémisme.

Une VAR qui a manqué  

Et sans des coups du sort sur la scène continentale, le Stade Rennais aurait même pu s’offrir une fin de saison haletante en Ligue Europa Conférence. Opposé à Leicester, la tâche du Stade Rennais ne s’annonçait pas simple, mais on a eu la surprise de voir l’équipe hexagonale rivaliser très largement avec son adversaire des huitièmes de finale. Défaits lors de l’aller sur le score sec de 2-0, Gaëtan Laborde et ses coéquipiers sont passés tout proche de renverser la situation avec un succès 2-1 sur leur terre au match retour. Un score qui aurait pu être plus lourd sans de grossières erreurs d’arbitrage, ce qui a eu le mérite de faire sortir de ses gonds Bruno Genesio au sortir du succès des siens. Sur les ondes de RMC, Jérôme Rothen s’est exprimé à ce sujet. Ainsi, le consultant comprend très largement le ressenti du coach rennais et peste contre la non-présence de la VAR au sein de cette compétition continentale. 

« Je comprends que Bruno Genesio évoque la VAR, mais moi j’aurais préféré que les différents coaches se braquent avant le début de la Conférence Ligue. Car en effet, c’est inconcevable de voir que sur cette compétition il n’y a pas la VAR et que dans les autres compétitions la VAR est présente. C’est une Coupe d’Europe, il faut qu’elle soit respectée, surtout qu’elle est récente. La frustration de Genesio est logique car il y a des faits de jeu Le coup de coude dans la surface sur Guirassi, il est incroyable. Les anti VAR me font rire, mais c’est un fait : s’il y a la VAR sur cette action, il y a pénalty et carton rouge. Et avec ce but, Rennes aurait été en prolongation », a lâché un Jérôme Rothen particulièrement remonté suite à ces errances arbitrales qui ont pénalisé le Stade Rennais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page