RMC

SRFC : Stéphan parle de maintien, il comprend son jeu

Suite à un très bon début de saison, le Stade Rennais est en train de se liquéfier en Ligue 1. De quoi installer Julien Stéphan sur un siège éjectable ?

Cette saison, le club breton se faisait une joie de découvrir la Ligue des Champions pour la première fois de son histoire, après son podium en L1 la saison passée. Mais au final, cette C1 aura été un véritable cadeau empoisonné pour le SRFC. Rapidement éliminé et assuré de finir dernier de son groupe en Champions, Rennes ne gardera pas un bon souvenir de cette Coupe d’Europe. Car depuis son retour sur la scène européenne en octobre, la formation de Julien Stéphan n’a gagné qu’un seul match. Et depuis début novembre, le SRFC touche même le fond avec six défaites et zéro victoire en sept matchs toutes compétitions. Une nouvelle fois défait contre Lens samedi (0-2), Rennes est retombé dans le ventre mou du championnat. Ce qui ne plaît pas à Stéphan : « On a l’obligation de reconsidérer tout de suite les objectifs. Il faut être lucides et se dire qu’on doit avoir le comportement d’une équipe qui va devoir lutter pour le maintien. On n’est pas préparés mentalement à vivre ce qu’on va devoir vivre. Si c’est moi le problème, il n’y a pas de difficulté ». Une sortie médiatique pas au goût de Jonatan MacHardy.

« Stéphan est un peu faux-cul »

« Même si la série est dramatique, ce n’est pas la peine de s’inquiéter pour Rennes et Stéphan sait très bien qu’il n’est pas en danger. Stéphan est un peu faux-cul. Le club mise beaucoup sur lui. Les supporters savent ce qu’ils doivent à Stéphan, entre la Coupe de France et la qualification en Ligue des Champions. Il sait que sa place est bien chaude à Rennes. Il dit ça car il sait très bien qu’il ne va pas se faire virer. S’il avait eu le feu au cul, il n’aurait pas fait les mêmes déclas. Stéphan, il a construit un bon groupe, avec de la discipline. Mais en termes de jeu, ce n’est pas l’éclate. Ça fonctionnait car il arrivait à donner de la personnalité à son équipe, avec des choses simples. Mais là, son équipe enchaîne les matchs, avec des petits pépins, et ça se ressent dans les résultats. Cette équipe n’est simplement pas mature pour faire la Ligue des Champions en plus du championnat. Après, sans la C1, Stéphan aura un autre problème à gérer, ce sera la sortie de Coupe d’Europe avec son gros effectif… », a lancé le consultant de RMC, qui sait que Nicolas Holveck ne souhaite pas du tout se séparer de Stéphan en cette saison si difficile…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page