RMC

TV : Le foot français a préféré Mediapro à Canal+, voilà le résultat…

À cause de l’incroyable revirement de Mediapro, le football français se retrouve dans de sales draps, surtout en cette période de crise du Covid-19…

Depuis le début de l’année 2020, rien ne va pour le foot tricolore. Si le PSG et l’OL ont tout de même offert un joli rayon soleil en août dernier lors du Final 8 de la Ligue des Champions, la crise est de plus en plus profonde. Alors que les clubs comptaient sur le nouveau contrat des Droits TV pour redresser la barre après plusieurs mois de vache maigre, Mediapro a finalement posé un lapin à la L1 et à la L2. Car en plus de ne pas avoir versé le chèque du mois d’octobre, le groupe sino-espagnol cherche à renégocier à la baisse le bail signé avec la LFP. Une situation critique que les acteurs du foot français, de la Ligue aux présidents de clubs, ont eux-mêmes provoqué, d’après Eric Di Méco.

« Voilà ce qui arrive quand tu veux vendre ton championnat au-dessus de ce qu’il vaut »

« Cette histoire de Mediapro, c’est un tremblement de terre dans le football. Mediapro veut renégocier le contrat des Droits TV à cause du Covid-19. On peut le comprendre, même si on a l’impression qu’ils essayent d’utiliser la maladie pour gommer une connerie, celle d’acheter la L1 aussi chère et de la vendre aussi chère en abonnements. Les dirigeants français s’en prennent à Mediapro aujourd’hui. Mais ils ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes. Voilà ce qui arrive quand tu veux vendre ton championnat au-dessus de ce qu’il vaut. Les dirigeants n’ont pensé qu’à la rentabilité. Ce n’est pas de l’incompétence, c’est juste l’appât du gain. Canal+, c’était le partenaire principal depuis des années, celui qui a fait monter les Droits TV en France. La LFP a voulu se couper de ce partenariat-là. Maintenant, la Ligue n’a plus que des clients. Là, le client n’est pas content de son produit. Franchement, je suis très très inquiet. Il n’y a pas de bonne solution. On va droit dans le mur. Car les clubs ont commencé à dépenser l’argent de Mediapro un an avant. Et Mediapro s’est tiré une balle dans le pied, car plus personne ne va s’abonner. Le modèle économique n’est pas viable. Je ne vois pas comment on peut s’en sortir… », a lancé le consultant de RMC, qui estime donc que certains clubs français, déjà dans le rouge depuis plusieurs mois, vont payer les pots cassés de cette grossière erreur…

Bouton retour en haut de la page