Téléfoot

TV : Labrune attaque Mediapro, la LFP se lance dans la bataille

Nommé à la tête de la Ligue de Football Professionnel en septembre dernier, Vincent Labrune doit déjà gérer une crise majeure, avec le volte-face de Mediapro.

En tant qu’ancien président de l’Olympique de Marseille, Vincent Labrune pensait avoir tout connu, dans le meilleur comme dans le pire. Sauf que depuis sa nomination à la LFP, le dirigeant de 49 ans doit s’occuper de plusieurs dossiers chauds. Outre la difficile gestion de la crise sanitaire du Covid-19, Labrune fait également face à un sale coup signé Mediapro. Deux ans après avoir acquis 80 % des Droits TV de la L1 pour 780 millions d’euros sur la période 2020-2024, le groupe sino-espagnol a refusé de verser la dernière traite d’octobre. De plus, Jaume Roures a demandé une baisse de 200 ME sur le contrat de cette saison dans une conciliation devant le tribunal de commerce de Nanterre. Alors que le conciliateur Marc Sénéchal envisage de rendre son verdict en décembre prochain, Labrune va faire tout son possible pour gagner la bataille avec Mediapro.

« J’attends d’eux qu’ils respectent leur engagement »

« J’attends d’eux qu’ils respectent leur engagement et qu’au minimum, ils fassent preuve de responsabilité dans le dénouement de la crise qui nous oppose. En me présentant à la présidence de la Ligue, je savais le contexte général et les risques associés. Et je suis prêt à les affronter. Je savais qu’un tel séisme n’était pas à écarter et qu’une renégociation de ces droits télés était à prévoir. Nous échangeons de façon constructive avec le conciliateur afin de trouver une solution acceptable pour chacune des parties dans le délai le plus court possible. Car du temps, en l’état, nous n’en avons pas », a lancé, dans Le Journal du Dimanche, Labrune, qui ne fera donc aucun cadeau à Mediapro, et ce pour le bien du football français et des clubs de L1.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page