Téléfoot

TV : Quand Téléfoot se fout de… Mediapro en plein direct

Alors que la chaîne Téléfoot vit ses derniers instants au coeur du football français et de sa Ligue 1, les membres de la rédaction de Mediapro France n’hésitent pas à se lâcher en plein direct.

S’ils vont continuer à couvrir les matchs de L1 et de L2 jusqu’au 23 décembre prochain, les journalistes et les consultants de la chaîne Téléfoot l’ont clairement mauvaise. Sachant que Mediapro a décidé de lâcher son contrat de Droits TV, qui le liait pourtant à la LFP jusqu’en 2024, ce sont plus de 150 salariés qui vont se retrouver au chômage au début de l’année prochaine. Et alors que certains acteurs préfèrent en rire qu’en pleurer, Paul de Saint-Sernin a transformé sa pensée en actes. Puisque dans l’émission Le Vrai Mag autour du choc PSG-OL dimanche soir, l’humoriste a mis les pieds dans le plat à plusieurs reprises. En début de soirée, lors d’un résumé entre Brest et Reims, il a envoyé une première pique : « Ce n’est pas parce que l’on n’a pas payé les droits, que l’on doit faire n’importe quoi en plateau. On a un travail à assumer quand même ». Une intervention saluée par Anne-Laure Bonnet : « Merci pour cette intervention Paul (rires) ».

Paul de Saint-Sernin en roue libre sur Mediapro

Mais c’est en fin de soirée, dans le debrief de PSG-OL, que Paul de Saint-Sernin a fini en roue libre. Et pour marquer le coup, il a donc posé des questions osées à Thomas Tuchel puis à Rudi Garcia. « Thomas, qu’est-ce qui est le plus probable : que Messi vienne au PSG ou que Mediapro paye les droits de la Ligue 1 ? », a d’abord lancé le membre de Téléfoot. De quoi provoquer un joli fou rire chez le coach allemand du PSG : « Ahhhhh, bonne question, aaahhh ». Ensuite, l’humoriste a lancé un dilemme au coach lyonnais : « Je vous propose un pari : à votre avis qui va perdre son travail en premier, vous ou moi ? ». Une nouvelle attaque pleine d’humour validée par sa direction, vu qu’il a eu « l’aval de ses patrons, qui ont énormément d’autodérision ». Et après avoir demandé une traduction de « comment on dit paie les droits en espagnol » à Ander Herrera, Paul de Saint-Sernin a fini la soirée en beauté en lisant une lettre sur le pot de départ de Téléfoot. Un moment unique à la TV qui a plu à tout le monde, comme à Smaïl Bouabdellah, Mathieu Bodmer ou Julien Momont…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page