TV

Droits TV : Amazon vs Canal+, Daniel Riolo soutient les présidents

Alors que les acteurs de la Ligue 1 sont toujours dans le flou par rapport aux Droits TV du football français, Daniel Riolo a donné raison aux présidents de clubs face à Canal+.

L’incertitude continue de planer autour des prochains diffuseurs de la L1. Vendredi, la LFP a décidé d’offrir l’ancien lot de Mediapro à Amazon, à savoir huit matchs par journée, dont l’affiche du dimanche soir, contre un chèque de 250 millions d’euros. Alors que dans le même temps, le duo Canal+ – beIN Sports doit garder le lot 3, avec les matchs du samedi soir et du dimanche après-midi, pour 332 ME. Une injustice selon la chaîne cryptée, qui a donc décidé de lâcher la L1 dans la foulée de l’annonce de la Ligue. Mais alors que ce lot est toujours la priorité de beIN Sports, le média qatari envisage de suivre Canal en lâchant aussi la LFP. Autant dire que les présidents de clubs ont pris le risque de perdre deux acteurs majeurs en ouvrant la porte à Amazon. Ce que Daniel Riolo comprend.

« Les clubs en ont eu marre d’être traités comme des larbins »

« Les présidents trouvent ça formidable d’avoir chopé Amazon. C’est le nouvel acteur solide, ils ont réussi à séduire le géant mondial. Maintenant, il faut l’accrocher, et lui faire cracher plus au bassinet la prochaine fois. La Ligue ne pouvait pas laisser passer cette occasion, c’était une opportunité unique. Quand Amazon est arrivé, ils en ont profité pour mettre Canal+ de côté. Les présidents sont redevenus courageux une fois qu’Amazon a débarqué. Je comprends. J’entends que Canal et Bolloré ont maltraités la L1. Les clubs en ont eu marre d’être traités comme des larbins. En plus, ils écartent beIN, qui refusait de payer plus en se cachant derrière Canal. Dans tous les cas, beIN payera toujours, notamment avec Nasser al-Khelaïfi. Le Qatar ne peut pas lâcher la L1. Après, si beIN a prévu de lâcher, peut-être qu’Amazon a prévu de tout reprendre s’il faut. La Ligue a pris un risque, mais ils sont contents », a lancé, dans l’After Foot, le journaliste de RMC, qui estime donc que l’arrivée d’Amazon est une bonne chose pour le championnat de France.

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page