TV

Le PSG n’existe plus, Madar fracasse les Qataris et leur manque de respect

Le 9 mars 2022, à l’instar du 6 mars 2019 et du 8 mars 2017, sera une date fatidique pour les supporters du PSG, la date du naufrage au Bernabeu face au Real Madrid (3-1). 

Décidément, il ne fait pas bon d’être supporter du PSG. Alors que les Rouge et Bleu avaient dominé de la tête et des épaules le match aller des huitièmes de finale de la Ligue des Champions et la première période du match retour face au Real Madrid, Neymar Jr et ses coéquipiers se sont totalement écroulés en un peu plus d’un quart d’heure. Avec Karim Benzema dans le rôle du bourreau, les Parisiens se sont donc faits piteusement sortir de la plus prestigieuse des compétitions européennes.

Et depuis ce fiasco total, de nombreuses voix s’élèvent pour critiquer la gestion faite par les dirigeants qataris du club de la capitale. L’une des principales concerne le rapport très lointain du PSG d’aujourd’hui avec son Histoire. Présent sur le plateau du Late Football Club, Mickael Madar s’est exprimé à ce sujet. L’ancien attaquant, qui a évolué en terre parisienne entre 1999 et 2001, a notamment expliqué qu’il n’avait jamais été invité par son ancienne écurie au Parc des Princes. Une véritable aberration selon lui. Un manque de respect envers ceux qui ont fait l’Histoire du PSG. 

« Depuis le début, ils misent uniquement sur la vitrine. Il faut qu’on montre, il faut qu’on montre avant la Coupe du Monde au Qatar. Depuis que le Qatar est arrivé, le Paris Saint-Germain n’est plus le Paris Saint-Germain, c’est fini. Je suis un ancien joueur du PSG et je suis en train de cracher sur le PSG en permanence parce que je suis dégouté. Vous vous rendez compte que depuis que j’ai quitté le PSG, on ne m’a jamais invité à venir voir un match au Parc des Princes. Pour moi, ce club a disparu à mes yeux », a exposé un Mickael Madar qui semble en avoir gros sur le cœur et on peut le comprendre un chouïa face à un club qui tourne continuellement le dos à ses anciens éléments. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page