TV

Médias : Bosser avec Henry, la confidence de Marina Lorenzo

Prime Vidéo diffuse la Ligue 1 depuis le début de la saison. Une nouvelle aventure à laquelle a pris part Marina Lorenzo.

Après l’échec Mediapro, Canal+ avait repris l’intégralité des droits de la Ligue 1. Mais la saison terminée, la chaine cryptée comptait bien négocier de nouveau le prix du championnat avec un nouvel appel d’offres. Alors que l’on pensait que Canal+ diffuserait la Ligue 1 avec BeIN Sports, Prime Video s’est joint à la fête pour finalement repartir avec la grande majorité des droits. Une aubaine pour certains anciens de Mediapro, dont Marina Lorenzo, qui ont débarqué sur les antennes d’Amazon. Et la journaliste peut d’ailleurs travailler désormais avec Thierry Henry, qui donne son savoir en plateau mais également aux commentaires par moments.

Marina Lorenzo profite de travailler avec Thierry Henry

Lors d’un entretien accordé à GQ, Marina Lorenzo en a profité pour dévoiler ce que cela faisait de travailler avec le champion du monde 98, parfois accusé de prendre trop de place. “Je ne crois pas qu’il prend trop de place. On avait l’image de lui consultant en Angleterre, on savait qu’il avait avec des médias français des rapports un peu compliqués. Tout le monde l’attendait. Tout le monde s’amuse à côté de lui. Il a vraiment une personnalité à part, il se marre souvent, c’est hyper contagieux. Il suspend le temps. Il chambre, il analyse, son ton, sa façon d’appuyer les mots… C’est un profil qu’on ne connaissait pas du tout et c’est rafraîchissant. Ce n’est pas évident de trouver des bons joueurs. Il coche toutes les cases Thierry Henry”, a notamment indiqué la journaliste, qui ne boude donc pas son plaisir de pouvoir collaborer avec Thierry Henry. Un Thierry Henry qui se complait dans son rôle de consultant mais qui ne met pas pour autant de côté la possibilité d’entraîner un club dans les prochains mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page