TV

Netflix s’intéresse à l’affaire VA-OM

Nouveau ténor dans l’industrie audiovisuel, Netflix se développe de manière impressionnante ces derniers mois, et se penche notamment sur le football.

Les portraits les plus réalistes possibles avec des images inédites se multiplient sur les plus grands joueurs, à l’image de celui sur Neymar qui va bientôt sortir. Mais le monde du football est tel qu’il y aurait de quoi faire des séries et films sur de nombreux événements. Et cela peut remonter jusqu’à loin, puisque la multinationale américaine s’intéresse au parcours de Jacques Glassman, l’homme qui a dénoncé la corruption de l’OM de Bernard Tapie dans la fameuse affaire VA-OM en 1993. C’est ce que l’intéressé a dévoilé dans un entretien au journal local L’Alsace, même si à priori, Netflix n’est pas encore allé très loin. 

« Même Netflix m’a contacté il y a peu, je ne sais pas ce qu’ils voulaient faire. Depuis ma première audition devant le juge, j’ai dit toute la vérité. Je n’ai jamais retiré un seul mot à ma déposition. Et le déroulé de l’enquête m’a donné raison. Ça fait longtemps qu’il n’y a plus rien à dire sur le sujet et que toutes les personnes mêlées à cette affaire ont appris à vivre avec leur conscience », a confié l’ancien défenseur de Valenciennes, qui a ensuite vécu une suite de carrière tourmentée, puisqu’il s’est retrouvé sifflé dans tous les stades de France pour avoir dénoncé la corruption. Mais Netflix ne s’est pas intéressé au scandale de l’affaire VA-OM par hasard. Il est vrai qu’entre les découvertes des policiers (argent enterré dans le jardin), les subornations de témoins, les faux-témoignages, les implications politiques, les alibis fantasques, et les 32 jours pendant lesquels tout a été fait pour étouffer l’affaire avant qu’elle n’éclate au grand jour, il y a vraiment de quoi en faire une série à rebondissements. 

Bouton retour en haut de la page
Fermer