La Chaîne L'EquipeLigue 1PSGTV

PSG : Avec Rabiot, Paris se tire une balle dans le pied selon Gilles Favard

C’est désormais acté, Adrien Rabiot, qui refuse de prolonger son contrat avec le PSG, ne rejouera plus sous les couleurs de son club formateur tant que celui-ci sera déterminé à le laisser de côté jusqu’à la fin de son contrat en juin prochain.

« Maintenant le problème est très simple, c’est que ça va faire systématiquement jurisprudence. »

Interrogé sur ce sujet épineux, Gilles Favard a donné son point de vue et redoute que cette action des dirigeants parisiens inspire d’autres clubs : « Le droit du travail dans le football c’est simple, si Rabiot est dans le vestiaire professionnel, s’il a le médecin, s’il a les kinés, s’il a tout ce qui correspond pour faire son métier, après il y a un entraîneur, si celui-ci ne le fait pas jouer, le droit du travail est respecté donc il n’y a pas de problème à ce niveau-là. Maintenant le problème est très simple est que ça va faire systématiquement jurisprudence, c’est-à-dire que tous les joueurs quand ils vont arrivés à 6 mois avant la fin de leur contrat, ceux qui ne vont pas vouloir prolonger vont être automatiquement mis au banc des accusés. Donc il y a un fautif d’un côté c’est Antero Henrique. Et je ne suis pas tout à fait d’accord quand on dit que « Rabiot ne veut pas que le PSG encaisse 60 millions » mais Paris lui a quand même fait des offres à 7,8 millions de primes à la signature plus des salaires conséquents, alors il en veut peut-être le double mais pour avoir le même joueur, Paris va devoir sortir 50 millions plus un salaire conséquent donc le mauvais compte, c’est quand même le Paris-Saint-Germain qui le fait, » a déclaré la journaliste dans L’Équipe du soir qui pense que la mise au placard d’Adrien Rabiot n’arrange absolument pas le club parisien d’un point vue sportif et financier.

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page