La Chaîne L'EquipePSGTV

PSG : Grégory Schneider tacle Paris et invoque le droit du travail pour Rabiot

Mis de côté par le Paris-Saint-Germain après l’annonce de son refus de prolonger avec son club formateur, Adrien Rabiot s’est attiré les foudres de plusieurs observateurs avant d’en voir quelques-uns prendre sa défense.

Ce n’est pas la première fois que cette situation se produit dans le monde du football. De temps en temps, un joueur refusant de prolonger se heurte à la réticence et à la défiance du club auquel il appartient. C’est également le cas avec Adrien Rabiot qui préfère attendre la fin de son contrat pour signer là où bon lui semble ce à quoi le PSG a répondu par une mise au placard.

« Les footballeurs sont des travailleurs comme les autres. »

Pour Grégory Schneider, la façon de faire du club parisien n’est pas correct voire illégale : « On sait très bien que s’il se retrouve avec zéro minute de jeu, cela n’a rien à voir avec le sport. C’est un calcul financier par rapport au fait qu’il ne fasse pas son transfert. Et c’est contrevenir quoi qu’on en pense au droit du travail. Si on empêche quelqu’un de travailler, il a le droit d’attaquer. Les footballeurs sont des travailleurs comme les autres. Il y a quand même quelque chose de malsain derrière. Et puis imaginez, Verratti se blesse, ils le rappellent pour jouer contre Manchester United, ils perdraient la face dans des proportions extraordinaires, » a déclaré le journaliste de Libération sur le plateau de L’Équipe du Soir qui préfère se ranger du côté du joueur dans cette histoire.

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page