Canal+PSGTV

PSG : Un psy pour aider Paris en C1 ? Habib Beye est cash

Suite à la terrible élimination du Paris-Saint-Germain en huitièmes de finale de la Ligue des Champions, tous les observateurs du club parisien et du football français ont leur mot à dire sur la situation actuelle et future du PSG.

“Tout le monde devant sa télé, s’est dit, ils vont se le prendre à la 88e, la 89e minute.”

Invité à s’exprimer sur le plateau du Canal Football Club sur le revers subi par les hommes de Thomas Tuchel, Habib Beye a rejeté toutes les analyses techniques et cible une faille psychologique à l’intérieur du club : « Je pense qu’il n’y a qu’un sportif de haut niveau, et qui a vécu cette situation, qui peut comprendre ce qu’a vécu le PSG. Je n’ai rien contre les analyses qui sont faites, mais si vous n’avez pas été dans cette situation-là, vous ne pouvez pas l’analyser. C’est une analyse dans le sensationnel que vous avez, mais il faut une analyse dans le rationnel de ce qui s’est passé au Parc des Princes. C’est vrai que cette erreur de Kehrer au début, les joueurs du PSG se disent ça va aller, ce n’est pas très grave. Ils reviennent au score et puis, il y a l’erreur de Buffon. Buffon est venu pour incarner ce leadership, ce calme. Vous ne vous attendez à ce qu’un joueur comme ça soit un joueur qui vous mette un petit peu dedans. Et derrière, quand vous observez les visages, vous vous rendez compte que derrière, il n’y a plus ce ressort. Et ce ressort-là, quand vous êtes sportif de haut niveau, et que vous avez vécu ça, ça vous échappe. Et pour moi, vous ne pouvez rien contre ça. Je ne dis pas que le PSG ne pouvait pas s’en sortir, mais vous avez senti au fil des minutes que cela allait arriver. Tout le monde devant sa télé, s’est dit, ils vont se le prendre à la 88e, la 89e minute. Le constat pour le PSG, c’est qu’il doit se faire aider, » a déclaré l’ancien défenseur qui demande une aide extérieure au sein du PSG afin de surmonter les récentes désillusions et les prochaines échéances européennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page