TV

TV : 460 ME réclamés, la Serie A menace Mediapro

En pleine négociation avec la Ligue de Football Professionnel, Mediapro bataille également avec la Ligue italienne qui lui réclame une fortune.

A peine installé dans le football français, Mediapro confirme déjà sa réputation de mauvais payeur. Le groupe sino-espagnol a refusé de régler le deuxième versement des droits TV prévu en octobre dernier. Et ne compte pas non plus payer l’échéance de décembre grâce à la procédure de conciliation officiellement lancée. L’objectif est simple pour la maison-mère de la chaîne Téléfoot, obtenir une réduction de 25 % sur la saison en cours en raison de la situation sanitaire. Il faut dire que Mediapro commence à devenir un expert en bataille juridique. Car en Italie aussi, la société dirigée par Jaume Roures est en plein litige.

Mediapro pourrait perdre très gros !

Rappelons que le groupe audiovisuel avait acquis les droits TV de la Serie A pour 1,05 milliard d’euros par saison en 2018. Avant de voir l’accord annulé par la Ligue italienne qui n’avait pas reçu les garanties bancaires nécessaires. Du coup, Mediapro réclame les 52 M€ versés en acompte ainsi que 210 M€ de dommages et intérêts, annonce le média La Informacion. Et d’après Sky Sport, l’instance transalpine demande quant à elle 460 M€ en guise de dommages, retards et perte de temps ! Autant dire que le verdict de l’audience prévue le 1er décembre à Milan pourrait faire mal au principal diffuseur de la Ligue 1 et de la Ligue 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page