TV

TV : Amazon concurrence Canal+ pour Smaïl Bouabdellah

Sous pression, sachant que le football français reprendra dans un peu plus d’un mois, Amazon prépare son arrivée dans le monde du ballon rond.

Le 11 juin dernier, Amazon a attrapé le gros lot. En récupérant tous les lots de Mediapro, à savoir huit matchs par journée en Ligue 1 et en Ligue 2, contre un chèque annuel de 259 millions d’euros, et ce jusqu’en 2024, le géant du commerce en ligne a frappé un grand coup. Alors que Canal+ et beIN Sports l’ont clairement mauvaise, Amazon France a passé la deuxième vitesse. Car la L2 reprendra le 24 juillet, avant le Trophée des champions entre le LOSC et le PSG, le 1er août, et le retour de la L1 le vendredi suivant. Autant dire que la société américaine a un mois pour bâtir une chaîne sans aucune expérience dans le football français.

Smaïl Bouabdellah en commentateur vedette ?

En tout cas, Amazon commence à avancer ses pions. Et pour lancer son projet, le nouveau diffuseur principal de la L1 veut deux têtes d’affiche. D’abord Thibault Le Rol, qui devrait prendre la tête des principaux magazines, Amazon en ayant récupéré sept par semaine. Si Laurent Jaoui, ancien de Canal+ et fin connaisseur de la L1, est pressenti dans le rôle de rédacteur en chef, L’Equipe annonce qu’Amazon vise aussi Smaïl Bouabdellah. Présentateur de « 13 h Smaïl » sur La Chaîne L’Équipe pendant l’Euro 2021, l’ancien présentateur de Téléfoot pourrait être le commentateur vedette sur l’affiche du dimanche soir. Mais dans ce dossier, Amazon devra être convaincant sachant que l’ancien de beIN est aussi courtisé par Canal+. 

Un abonnement un peu plus cher pour la L1

Au niveau de la production des matchs, Amazon a décidé d’offrir un chèque de 25 ME par à la LFP pour lui laisser le choix des équipes. En accord avec Alex Green, le patron des sports d’Amazon Europe, la Ligue a choisi HBS pour capter les images des matchs français. Producteur de la Coupe du Monde depuis 2002, le poids lourd de l’audiovisuel a déjà produit la L1 entre 2008 et 2012. Sinon, concernant l’abonnement, Amazon « peaufine son offre à destination du public football ». Alors qu’Amazon Prime coûte 49 euros par an, auprès de 10 millions d’abonnés, un petit supplément devrait être réclamé pour regarder les matchs de L1 sur Prime Video. Ce qui ne sera qu’une broutille à côté des 25 euros par mois de Téléfoot…

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page