TV

TV : Canal+ tacle Amazon et se place pour 2024

Toujours marquée par la dernière distribution des droits TV de la Ligue 1, Canal+ et son président Maxime Saada ne digèrent pas le tarif négocié par Amazon. Mais la chaîne cryptée n’a peut-être pas dit son dernier mot.

Invité à l’Assemblée nationale ce jeudi, à l’occasion de la mission parlementaire « droits télé et modèle économique sportif », Maxime Saada s’est notamment expliqué sur les raisons du mécontentement de Canal+. Pour rappel, la chaîne cryptée n’est pas parvenue à racheter les droits TV cédés par Mediapro (80 % de la Ligue 1), finalement vendus à Amazon pour 250 M€ par an. Un prix largement inférieur aux 332 M€ payés par Canal+ pour les 20 % restants.

« Si on prend l’ensemble des matchs considérés, Canal+ paye 4,3 millions par match là où Amazon paye 600 000 euros par match, c’est-à-dire un rapport de 1 à 6, a comparé le président de la chaîne cryptée pendant son audition. Je rappelle qu’Amazon a les 10 meilleures affiches. Et si on prend seulement les matchs exclusifs (sans les 19 co-diffusions), le rapport devient de 1 à 9. La discrimination est évidente. La vraie victime dans cette histoire, c’est bien Canal +. Elle subventionne l’arrivée d’Amazon sur le marché, avec la complicité de la LFP. »

Canal+ veut stopper Amazon

Vexé, le diffuseur est accusé de boycotter la Ligue 1 et de préparer une sortie définitive. Pourtant, Maxime Saada s’est placé en vue du prochain appel d’offres en 2024, en réclamant l’ajout d’une clause pour empêcher la société américaine de tout rafler. « Il y a aussi un sujet sur la capacité qu’aurait par exemple Amazon lors du prochain appel d’offres de remporter la totalité des droits de la L1. La question que nous posons est celle de l’introduction d’une clause de “no single buyer” (pas d’acheteur unique) extra-européen, je considère que c’est un élément essentiel », a proposé le dirigeant, toujours intéressé par le football français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page