TV

TV : Comment Canal+ a mis Mediapro dans le rouge

Déterminé à renégocier le montant des droits TV pour cette saison de Ligue 1, Mediapro a vu son plan initial échouer. En cause, un refus catégorique du concurrent Canal+.

Le football français tremble en attendant la suite de cette affaire. Après avoir acquis la majorité des matchs de Ligue 1 pour 780 millions d’euros par an, Mediapro n’a pas attendu très longtemps avant de réclamer une renégociation pour cause de crise sanitaire. Résultat, le groupe sino-espagnol a lancé une procédure de conciliation avec la Ligue de Football Professionnel, contrainte d’emprunter de l’argent pour compenser l’absence de paiement de son diffuseur qui avait apparemment visé trop haut.

Canal+ a choisi beIN Sports

Pour rappel, la chaîne Téléfoot espérait devenir rentable en attirant 3,5 millions de clients malgré le tarif dissuasif de l’abonnement proposé à 25 euros par mois. Mais ce que le patron Jaume Roures ne dit pas, c’est que sa société pensait s’en sortir en collaborant avec Canal+. En effet, L’Equipe révèle que Mediapro espérait revendre le lot 1, à savoir l’affiche du dimanche soir avec les 10 matchs phares de la saison, à son concurrent pour 330 millions d’euros, sans plus-value.

Ainsi, sa facture annuelle serait passée de 780 à 450 millions d’euros. Sans compter les accords de distributions. Le problème, c’est que Canal+ a refusé les avances du nouveau diffuseur et s’est plutôt allié avec beIN Sports qui lui a revendu ses deux rencontres par journée pour 330 millions d’euros. De quoi anéantir le plan de Mediapro qui n’a pas pu revendre le lot souhaité ni alléger le montant à payer. Ce qui explique sûrement les démarches actuelles…

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page