TV

TV : Habib Beye se voit déjà en L1, quel boulard…

Encore et toujours consultant sur Canal+, et notamment sur le Canal Football Club, Habib Beye se tient prêt pour s’installer sur le banc de touche d’une formation de Ligue 1.

Il y a un an, Habib Beye prolongeait son contrat de trois années supplémentaires au sein de la chaîne cryptée. Un choix bénéfique puisque C+ a récupéré l’ensemble de la Ligue 1 en cours de saison après l’effondrement de Mediapro et Téléfoot, et parce que Canal va retrouver la Ligue des Champions à partir de la saison prochaine. Autant dire que l’avenir de l’ancien défenseur de l’OM s’annonce radieux. Mais pas forcément à la TV… En effet, c’est plutôt de l’autre côté de la barrière que Beye a envie de se voir, lui qui ambitionne de se poser sur un banc de touche de L1. Récemment admis pour la session 2021-2022 du BEPF, le consultant de Canal s’apprête à passer un nouveau cap. Mais quel club lui donnera sa chance en premier ? Angers, peut-être. Ces derniers jours, le nom de Beye circule en effet du côté du SCO, où Stéphane Moulin va faire ses valises après 10 ans de bons et loyaux services.

« Logiquement, mon nom va apparaître dans des projets très intéressants »

En concurrence avec Claude Makélélé ou Jocelyn Gourvennec, un autre consultant Canal, Beye est en tout cas déterminé à remplir son objectif dès la saison prochaine. « Dans la course pour récupérer le banc d’Angers ? Bien sûr, car aujourd’hui, il n’y a plus ce barrage du diplôme. J’ai été admis à la formation du BEPF, qui est le dernier niveau de diplôme permettant d’entraîner chez les pros. Je suis flatté de voir mon nom associé à des projets intéressants. Je suis à l’écoute… Je vais passer mon diplôme, et le plus important sera de l’obtenir cette année. Logiquement, mon nom va apparaître dans des projets très intéressants », a lancé, sur le CFC, un Beye plein d’assurance. Reste à savoir si un club de L1 va tenter le pari avec celui qui rêve d’entraîner l’OM. En tout cas, sur les réseaux sociaux, cette sortie médiatique de Beye ne plaît pas à tout le monde…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page