TV

TV : Julien Cazarre a trouvé la parade contre l’IPTV

À cause de la multiplication des canaux de diffusion du football en France et donc de l’augmentation des abonnements, la mode est aujourd’hui à l’IPTV.

En ce début de saison 2020-2021, il est difficile de s’y retrouver pour les fans de football. Tout simplement parce qu’il faut pas moins de quatre abonnements pour voir tout le foot européen. Pour la L1, l’amoureux du ballon rond doit avoir Téléfoot et Canal+. Sur beIN Sports, les suiveurs ont droit à une grande partie du foot étranger. Et sur RMC Sport, la part belle est faite à la Ligue des Champions, à l’Europa League et à la Premier League. Autant dire que le fan de foot qui veut suivre tous les matchs doit dépenser une centaine d’euros par mois pour avoir toutes les chaînes. Un coût que certains ne sont plus en mesure d’assumer. C’est donc pour cela que l’IPTV a connu un énorme boom ces derniers mois. Car pour une centaine d’euros par an cette fois, le boitier pirate, illégal donc, offre toutes les chaînes de sport et tant d’autres. Une tentation à laquelle Julien Cazarre n’a pas cédé, même s’il se demande comment l’affaire Mediapro va pouvoir tourner autour de la LFP

« On peut peut-être même récupérer deux milliards, ils sont blindés eux »

« Aujourd’hui, tout le monde se demande comment nos dirigeants, qui n’ont pas a priori le cursus de Geoffrey Jourdren, ont pu tomber dans un panneau pareil avec Mediapro. Ben, ils le disent tous… L’appât du milliard, le fameux milliard, c’est vrai que c’est grisant. Alors, c’est bien beau, mais maintenant on fait quoi  ? On se tourne vers les GAFA  ? Ouais, grave, on peut peut-être même récupérer deux milliards, ils sont blindés eux. Si on est malins, on peut retomber sur nos pattes. Tu vends la première mi-temps du match du vendredi soir à Google, la seconde à Amazon, le résumé du match à Facebook, les confs de presse à l’Apple Store, le résumé des meilleures actions à YouTube, sans les buts et avec un léger décalage, car tu gardes les buts pour les abonnés Netflix pendant que Tik Tok récupère les images des caméras isolées sur deux joueurs de son choix et Dailymotion l’intégralité des ralentis du VAR, hors-jeu compris. Bordel, c’est du génie, on y est, c’est bon cette fois… Après ça, plus personne n’aura intérêt à prendre l’IPTV pour 10  euros et tout le foot sur le même canal… Hein, les gars ? Personne ferait ça ? Vous me le diriez ? Ça m’énerve », a lâché, dans France Football, le trublion de RMC, qui manie donc l’ironie avec ce sujet très touchy, sachant que Mediapro est en train de créer une crise historique au sein du foot français.

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page