TV

TV : La LFP vide ses poches pour payer, c’est vraiment la crise

La décision de Médiapro de ne pas payer la deuxième échéance des droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2 n’en finit plus de faire tousser le football français.

D’entrée de jeu, les clubs sont en souffrance sur le plan financier, avec des difficultés pour boucler la fin du mois d’octobre. C’est pour cette raison que la LFP a décidé de contracter un emprunt en urgence afin d’apporter tout simplement l’argent nécessaire pour que les clubs puissent payer leurs joueurs et leur personnel. Mais le calcul est vite fait, s’il manque 172 ME de l’échéance de Médiapro, c’est un prêt de 120 ME qui est en passe d’être contracté. Et pour combler le reste, la LFP a décidé de puiser 50 ME dans ses fonds propres, afin d’éviter un nouvel emprunt colossal, explique L’Equipe ce dimanche.

Un vidage de poche qui démontre que tous les arrangements sont étudiées afin de combler financièrement le manque à gagner lié à la décision de Médiapro. Mais ce stratagème d’emprunt doublé à une mise de fonds propre ne pourra pas durer éternellement et la problématique risque de se poser en décembre lors de la prochaine échéance. Surtout que la LFP a bien tenté d’aller dans la suite de la procédure pour récupérer les fonds non payées auprès de l’actionnaire référence de Médiapro, la société Joye Media SL basée à Madrid, mais pour le moment, le silence est total côté espagnol, ce qui ne laisse rien augurer de bon. Et comme Vincent Labrune n’a aucune envie de négocier à la baisse le contrat signé il y a deux ans de cela, l’impasse semble inévitable, et la rupture de contrat est pour le moment l’issue privilégiée. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page