TV

TV : Olivier Dacourt n’est pas refroidi par les menaces de mort

Consultant engagé, le Français Olivier Dacourt avait réalisé un documentaire pour la chaîne Canal+ intitulé « Je ne suis pas un singe », concernant le racisme dans le football. Une production qui n’avait pas plu à tout le monde, d’où les menaces de mort reçues par la suite. Et qui n’ont pas arrêté l’ancien international tricolore.

Olivier Dacourt revient avec un nouveau documentaire. Dans ce reportage intitulé « Papa », le consultant de Canal+ traite de la difficulté pour certains jeunes d’avancer avec le nom d’un père célèbre. « On a tous une histoire, des choses enfouies au fond de nous, a confié Olivier Dacourt au quotidien régional Ouest-France. Jeunes on voit et on vit des choses qui nous façonnent. On a tous un petit côté obscur, il y a des choses qu’on ne veut pas montrer, si on arrive à vivre avec c’est bien mais ce n’est pas forcément évident. Il faut être prêt pour en parler. » C’était déjà la philosophie de l’ancien milieu de terrain lorsqu’il a produit le documentaire « Je ne suis pas un singe ».

Olivier Dacourt continue malgré tout

Olivier Dacourt y abordait la question du racisme dans le milieu du football. A l’époque, le reportage avait beaucoup fait parler, et avait même provoqué des menaces de mort contre son auteur. De quoi inciter l’intéressé à poursuivre sur cette voie. « Oui car à côté de ça j’ai reçu beaucoup de chaleur et de remerciements, a réagi Olivier Dacourt. Ne pas parler de ce fléau, ne pas s’y opposer c’est quelque part y prendre part. On n’a pas le choix, si on ne le fait pas qu’elle sera l’avenir de nos enfants ? (…) Je ne regarde pas ce que j’ai fait, il faut regarder devant, avancer. Il faut rêver sinon on est mort, celui qui n’a pas de rêves il est mort. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page