TV

TV : Pierre Ménès persiste, Jaume Roures est un escroc

Invité à s’expliquer à l’Assemblée nationale jeudi, le président de Mediapro Jaume Roures a notamment jugé la Ligue de Football Professionnel et Canal+ responsables de son fiasco. Mais ses arguments n’ont pas convaincu Pierre Ménès.

Quelques mois après la fermeture de sa chaîne Téléfoot, Jaume Roures s’est de nouveau expliqué pendant une mission parlementaire à l’Assemblé nationale. Le président de Mediapro a surtout fui ses responsabilités en accusant notamment Canal+ avec qu’il souhaitait collaborer. « Notre objectif n’était pas de piquer des abonnés à Canal+ ou à d’autres mais que la chaîne soit chez Canal+ et chez d’autres opérateurs », a confié le dirigeant, qui regrette l’hostilité affichée par la chaîne cryptée.

Mais aussi le refus des opérateurs au moment des négociations. « À ce moment-là, tous nous disent qu’ils ne veulent pas payer de minimum garanti (pour payer la chaîne Téléfoot). Mais cela fait partie du modèle de la télé payante dans le monde entier », s’est-il étonné. Bien sûr, Jaume Roures a aussi évoqué les conséquences de la crise sanitaire et sa volonté de renégocier le montant des droits TV. Ce que la Ligue de Football Professionnel a toujours écarté.

« On croit rêver »

« Notre offre dégradée de 200 millions arrivait autour de 600 millions d’euros par saison et cela a finalement été vendu 259 millions à Amazon », a constaté le Catalan, qui n’oublie pas non plus le contexte négatif autour de Mediapro selon lui créé par les médias. Canal+, la LFP, la presse… Tous sont donc accusés dans ce discours qui a agacé Pierre Ménès. « Le mec a escroqué le foot français et c’est la faute de tout le monde sauf de la sienne. On croit rêver », a réagi le journaliste sur Twitter. A croire que Jaume Roures n’a pas été convaincant pendant ses deux heures d’audition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page