TV

TV : Un recrutement en L2, Mediapro se réveille

Dans quelques mois, le groupe audiovisuel espagnol Mediapro deviendra l’un des principaux acteurs du championnat de France grâce à la distribution des nouveaux Droits TV.

À partir de l’été prochain, et ce jusqu’en 2024, les clubs de Ligue 1 empocheront 1,2 milliards d’euros par saison grâce aux nouveaux droits audiovisuels dénichés par la LFP. Un énorme bond en avant par rapport à la dernière période de diffusion dû en partie à l’arrivée de Mediapro en grandes pompes dans le paysage télévisuel français. Lors des quatre prochaines saisons, l’entreprise dirigée par Jaume Roures déboursera 780 ME par an pour diffuser 323 matchs de L1, soit 8,5 matchs par journée, dont le grand match du dimanche soir. En plus de cela, Mediapro diffusera aussi quatre magazines, le vendredi et le dimanche. Autant dire que la nouvelle chaîne du championnat de France va reléguer au second plan Canal+, et ses deux matchs de L1 et son magazine du samedi soir. Et alors que le lancement de Mediapro approche à grands pas, la structure de la future chaîne prend forme petit à petit.

Un directeur général adjoint en prestataire de services

Selon L’Equipe, Jean-Michel Roussier va occuper le poste de directeur général adjoint de Mediapro France, derrière Julien Bergeaud. Et dans cette nouvelle aventure, l’ancien président de Nancy (L2), qui a quitté ses fonctions la semaine passée, ne sera pas un employé. « Roussier ne devrait pas être salarié du détenteur de droits, mais prestataire de services », explique le quotidien sportif français. Rien d’étonnant non plus, sachant que Roussier avait déjà fonctionné ainsi quand il dirigeait Onzeo ou CFoot. En tout cas, son arrivée chez Mediapro devrait être officialisée au cours des prochains jours. De quoi rassurer certains présidents de L1.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page