Equipe de FranceLa Chaîne L'EquipeVincent Duluc

EdF : Les Bleues 2019 en mode Bleus 2018, Vincent Duluc y va fort

Ce dimanche, l’équipe de France féminine affrontera le Brésil en huitièmes de finale de sa Coupe du Monde.

La soirée du 23 juin pourrait rester dans les annales du football français. Au Stade Océane du Havre, les Bleues ont l’occasion d’entrer pleinement dans leur Mondial. Suite à un sans-faute en poules, l’équipe de Corinne Diacre devra se défaire du Brésil, sorti troisième de son groupe. Autant dire que la France est favorite dans ce choc des huitièmes. Malgré tout, l’EdF doit avant tout se rassurer après trois premiers matchs compliqués. Ce que Vincent Duluc ne cache pas, lui qui ne peut pas s’empêcher de faire un parallèle entre les Bleues de 2019 et les champions du monde de 2018.

« C’était l’Argentine il y a un an, c’est le Brésil cette année »

« France – Brésil ? C’est un match réjouissant. Car un moment, il faut vraiment entrer dans la compétition. Il y a un an, on se souvient que le premier tour des Bleus avait été moisi. C’est un peu la même chose là, avec une mi-temps réussie sur six : la première contre la Corée du Sud. Il faut qu’un match révèle cette équipe à elle-même, qui lance un peu tout ça. C’était l’Argentine il y a un an, c’est le Brésil cette année. Et il y a un vrai décalage entre l’image de l’adversaire et son niveau réel. Ce qu’on avait vu de l’Argentine ne faisait pas tellement peur, et ce qu’on a vu Brésil ne fait pas super peur. Elles ne sont pas à un niveau exceptionnel. Et même si Marta va un peu mieux, c’est comme Messi il y a un an, ça ne suffit pas si le cadre n’est pas solide », a détaillé le journaliste de L’Equipe du Soir, qui espère que la France restera invaincue contre le Brésil, une nation contre laquelle les Bleues restent intraitables en huit matchs officiels.

Bouton retour en haut de la page
Fermer